Inceste:question de sémantique

pourquoi s'obstine-t-on à parler d'inceste ,dont la définition indique que ce n'est ni un crime ni un délit?

Devant l'obstination générale à parler d'inceste pour désigner la pédocriminalité intrafamiliale ,j'ai été prise d'un doute et m'en suis référée au dictionnaire (sur wikipedia ,il est vrai).

 L'inceste y est défini comme une relation sexuelle entre deux membres d'une famille proche; s'il s'agit de deux adultes consentants, il n'y a ni crime ni délit,les deux partenaires ne pourront pas se marier,simplement.

 Quand l'un des deux"partenaires" n'est pas consentant, y compris et surtout si son âge ne lui permet pas de donner un consentement valable ,il y a un agresseur et une victime, donc ,selon ;l'âge ,viol ou pédo-criminalité.

Quand l'agresseur est un membre de la famille proche ,il a une autorité morale sur la victime ,éventuellement associé à un besoin d'amour de la part de celle-ci.

Cela constitue une circonstance agravante.Est-ce vraiment le moment d'utiliser un terme qui atténuela gravité de l'acte ?

 

 

Est-ce vraiment le mo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.