Cote d'Ivoire - Mali

Tout le monde a pu voir et entendre la défense de Laurant Gbagbo démonter pièce par pièce les accusations mensongères.

Sarkosy avait cru bien faire en plaçant ouattara à la présidence, ce en total contradiction avec la décision du Conseil Constitutionnel de la Cote d'Ivoire, devant qui, Laurant Gbagbo avait prêté serment contrairement à ouattara qui avait envoyé un courrier mentionnant son serment, d'ailleurs rejeté par le Conseil Constitutionnel.

Pour ce faire, ouattara a bénéficié de complicité, malheureusement celle de la France, et ce, bien avant les éléctions présidentielles tel que le relate la défense.

La libération prochaine de Laurant Gbagbo est donc inévitable.

En analysant la situation au Mali qui est identique à la Cote d'Ivoire, tout porte à croire que le guignol placé illégalement au pouvoir va subir le même sort que ouattara et encore une fois la France sera reconnu coupable d'ingérence et de complicité.

La France, aulieu de propager la paix propage le sang d'innocents...ce n'est pas ça la France.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.