kakadoundiaye
Abonné·e de Mediapart

325 Billets

7 Éditions

Billet de blog 2 juin 2014

kakadoundiaye
Abonné·e de Mediapart

De la manie des médiateurs et de la malvenue d'aucun.

kakadoundiaye
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La récente flambée de violences dans le Nord du Mali, les premiers éléments de l'enquête ( où l'on apprend que le MNLA touareg  n'est pas la partie responsable mais bien l'armée malienne et que celle-ci a agi sans ordre,  ce qui occasionna la démission du Ministre de la Défense) et la volonté affichée du Président IBK d'en finir avec cette " verrue" sur le visage de la démocratie, de l'intégrité territoriale, et de l'autorité du chef de l'Etat, a abouti, une nouvelle fois,à la nomination de médiateurs dont, une nouvelle fois, Blaise Compaoré, en proie dans son pays à une opposition de plus en plus remontée, qui entend se servir de cette ultime perche pour parfaire son statut de vieux sage et partant se représenter aux prochaines élections .

En Centrafrique où l'on prend toute la mesure de la difficulté à réduire une violence qui loin d 'être religieuse, comme trop souvent on l'entend, est avant tout mafieuse et brigandière de plus en plus une rumeur gonfle de nommer, également, un médiateur .

On peut se demander entre qui et qui puisque s'il existe, d'un coté, un" gouvernement "  il n'existe, de l'autre, qu'un chapelet de chapelles mafieuses qui seraient ravies d'avoir une reconnaissance officielle et de pouvvoir négocier prébendes et avantages.

Mais là où le bât blesse est surtout la personne dont on parle. Je laisse la parole à un journaliste du journal malien ' le patriote" qui dit mieux que je ne saurais le faire ce qu'il en est.

"Depuis un certain temps, le nom de l’ancien président Amadou Toumani Touré revient avec insistance comme prétendu médiateur dans la crise centrafricaine. Depuis son exil doré au pays de Macky Sall, pendant qu’un mandat d’arrêt se prépare contre lui pour haute trahison, le nommer à ce poste constitue une insulte pour le Président IBK et le peuple malien tout entier.

En effet, cette idée traverse l’esprit de certains depuis un bout de temps et anime tous les débats. Certains se demandent comment un homme de sa trempe peut se retrouver médiateur dans une crise aussi profonde que celle de la Centrafrique. Comment l’homme qui a confié le destin de son pays à des narcoterroristes et apprentis djihadistes avant de dégringoler du flanc de la colline de Koulouba pour se refugier au pays de la Terranga peut gérer la crise d’un autre pays ? S’il a ces compétences, son pays n’aurait jamais sombré dans le chaos pendant plus de 2 ans en se relevant aujourd’hui avec une gueule de bois. Il aurait pu proposer cette option pendant la transition que nous avons connue. D’autres voient en cette nomination, si elle se concrétise, une  mauvaise foi de nos amis sénégalais et leur volonté de tenter de faire échapper ce monsieur à la justice de son pays, ils l’ont déjà essayé avec l’ancien dictateur tchadien Hissène Habré.

L’on sait que le Pr Abdoulaye Bathily, ancien numéro deux de la minusma au Mali, l’a été avec les bénédictions de Dakar et se retrouve aujourd’hui encore numéro deux de la crise centrafricaine. Et au même moment, le président ATT pourrait se retrouver médiateur de cette même crise. Il y a trop de coïncidences. Mais comme les Maliens ne sont pas friands de la théorie des coïncidences, ils voient en cette volonté une main invisible de Macky Sall.

En tout cas, cela reviendra à saborder tout le travail que le Président IBK veut mener pour le redressement de la justice de son pays, et pour qu’il y ait enfin la paix et la réconciliation nationale. Attention à la tentation du diable.

Harber MAIGA

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit