kakadoundiaye
Abonné·e de Mediapart

325 Billets

7 Éditions

Billet de blog 10 juin 2014

Photojournalisme? Un participatif médiapartien peu participatif

kakadoundiaye
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le projet de « photojournalisme » présenté récemment par Mediapart a suscité de l'intérêt et beaucoup de réticences dont celle de Gilles Walusinski, photographe, vieux routier de la défense syndicale des photographes, ex-vice -président du Jeu de Paume qui, en France, s'occupe de la photo.

Réticence et intérêt de ma part pour avoir pendant de longues années été directeur de Galerie ou courtier ou galeriste c'est à dire ayant l'habitude des rapports entre supports artistiques et clientèle.
Certes le projet n'entend pas être un «  support artistique «  mais rendre compte, visuellement, de la France des années 2015. Permettez-moi de préciser ici que la qualité d'information contenue dans une photo est le propre de sa qualité artistique et partant qu'il s 'agit bel et bien, parlant de photos de reportage, de photojournalisme, d'un support artistique.

Les frontières sont d'autant plus floues que récemment au Musée Pompidou de Metz ce sont des photos «  people «  qui ont été exposées en insistant tant sur leur coté témoignage – informatif- qu'artistique.

Cela nous amène à considérer le champ commercial de la photo c 'est à dire comment un photographe indépendant gagne sa vie. En dehors des appoints participatifs à des expositions de groupe le plus souvent organisées par l'institution publique, il peut vendre des photos à des Agences qui, elles, sont chargées de les placer dans la presse soit réaliser et vendre un livre pour autant qu'il ait trouvé un éditeur, soit vendre des tirages -tirés à part – limité à 30 exemplaires-l'équivalent lithographies signées numérotées pour les peintres- dans des galeries spécialisées ou pas.

Or, dans le projet, soumis à notre appréciation, il existe un flou artistique assez épais concernant 1°- les photographes ( qui les choisit) 2° Les sélections ( qui sélectionne) 3° leur rémunération ( à quoi les 2500 euros proposés correspondent ? à abandon des droits, à des tirages ? , ..?) 4° le «  rendu » de l'opération, 5° ce à quoi les souscripteurs ont droit.

Bref il s'agit d'une édition participative où il n’y a aucune participation sauf celle de nous faire cracher au bassinet. C'est du moins comme cela que je le ressens.

Alors que la situation originale de Médiapart aurait pu et peut servir de support et de base à un autre projet.

1°- En réhabilitant le modèle de «  family of men «  qui est le livre de photos le plus vendu dans le monde ( plusieurs millions d 'exemplaires) . C'est à dire en proposant une dizaine de thèmes de la naissance à la mort en passant par l'école, l'amour, le mariage, le travail, les luttes, les passions, la vieillesse, la maladie .. par exemple)

2° -En demandant à tous les amateurs de photos d'envoyer trois photos illustrant ces thèmes et aux professionnels une dizaine de photos

Ceci afin de bien marquer °1-que la photo est d'abord un art populaire mais qu'il est soumis lui aussi à des conditions d 'exercice – le coût du matériel.
-2°-Que les photos «  pros » seront donc plus pixelisées que les autres et partant susceptibles de figurer pleine page, les moins pixelisées ne figurant que deux ou trois ou quatre par pages.

3°-En faisant voter les abonnés de Mediapart selon la façon dont on recommande un texte en votant de une à cinq étoiles

4°- En réalisant ainsi un volume de 200 pages avec 350 photos qui sera vendu par souscription

5°- En rémunérant les photographes au pro rata de leurs photos dans le volume

6° -En organisant dans des lieux publics et privés des expositions de l'ensemble des photos du livre et en faisant la promo dans Mediapart.

7° En donnant la possibilité aux «  pros » de vendre en galerie des tirages numérotés de leurs œuvres  

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Politique économique
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin
Journal
Variole du singe : « J’ai un ami qui l’a attrapée, ça m’a convaincu de me faire vacciner »
Selon les derniers chiffres, 25 000 personnes ont été vaccinées en France contre le Monkeypox. Une campagne jugée insuffisante par certaines associations. Le gouvernement s’en explique par les difficultés logistiques liées au stockage des doses. Reportage au Checkpoint, à Paris, qui a déjà vacciné un millier de personnes.
par Christophe Gueugneau

La sélection du Club

Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain
Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan