kakadoundiaye
Abonné·e de Mediapart

325 Billets

7 Éditions

Billet de blog 11 déc. 2012

Mali, un nouveau coup d état

kakadoundiaye
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Alors qu'il s 'apprêtait à se rendre quelques jours en France pour se faire soigner, le Premier Ministre Malien Cheik Modibo Diarra a été arrêté à son domicile par une bande de militaires armés, conduit à la caserne de Kati où siège l'Etat -Major du Capitaine putschiste Sanogo et ,quelques heures après, conduit à la télévision  où il a dans une intervention courte en bambara et en français annoncé sa démission. Le matin suivant le porte parole, Mariko, des putschistes annonçait que la démission du Premier Ministre allait être suivi de la nomination d'un nouveau gouvernement. Le Président de la République par intérim n' a à ce jour , mardi, fait aucune déclaration.

Comment peut-on ajouter du trouble au trouble ?

Comment alors que l' ONU allait bientôt se prononcer sur la feuille de route d'une intervention destinée à reconquérir le Nord, alors que l'ensemble des parties concernées, Union Africaine, CEDEAO, Union Européenne, ONU etc..travaillaient main dans la main pour fournir aux autorités maliennes les moyens de la reconquête et des territoires du Nord et de leur légitimité, à nouveau créer des oppositions entre ce qui serait d'un coté une minorité menée par le putschiste pied nickelé Sanogo qui a eu la peau du Premier Ministre, la majorité des maliens qui appuie Leur président, Traore,  par intérim qui ne sait plus à quels saints se vouer, de l'autre les rebelles de l'Aqmi du Mujuao et du MNLA qui ne finissent pas non plus de se faire la guerre, et enfin de l'extérieur l'ensemble des parties prenantes et en particulier l'ensemble des pays de la  CEDEAO qui ont décidé d 'envoyer 3300 hommes, de libérer et d'assurer l'acheminent  des armes achetées des ports de Conakry et de Dakar, et , avec l'appui logistique et financcier de la France, de l’union Européenne et des USA,  d 'assurer la refondation de l'armée malienne !!!

Et Patatras !! une nouvelle fois par la seule volonté d 'un petit capitaine qui change plus souvent d'idées que ma guenon de grimaces tout l'échaffaudage patiemment monté négocié monté par l'ensemble des pays de la région s'effondre, alors que par ailleurs on apprend de source non encore certifiée que les islamistes qui occupaient Tombouctou depuis Mars et y faisaient régner la terreur et la charia ont fui et ont disparu depuis plusieurs jours avec camions armes et bagages....

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Lidl : les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
Conditions de travail : la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Politique
Zemmour : quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)

La sélection du Club

Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau