kakadoundiaye
Abonné·e de Mediapart

325 Billets

7 Éditions

Billet de blog 24 févr. 2015

et pendant ce temps là...

kakadoundiaye
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Vous le savez sans doute nos députés dans le cadre d 'un plu grande transparence viennent de voter une réforme de l'IRFM, L'IRFM , indemnité de représentation et de frais de mandat, s'élève à 6412 euros par mois. Son but: permettre aux députés de "faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat qui ne sont pas directement prises en charge ou remboursées par l'Assemblée". Par exemple, payer le loyer d'une permanence, des fournitures, des frais de bouche lors des déplacements, etc. Virée sur un compte bancaire à part, elle s'ajoute à la rémunération du député -7100 euros bruts par mois- et à l'enveloppe de 9138 euros qui paye ses collaborateurs..

La cour des comptes ayant jeté un coup d 'œil sur ce que devenaient ces indemnités on s 'aperçut qu'il y avait bon nombre d' indélicats qui s'achetaient des appartements (6000 euros pendant 60 mois ) anciennement appelés permanence et autres joyeusetés d'autant que le Parlement européen vient d' estimer' que les élus français ont des pratiques clairement inacceptables". Bref ils se gavent et nous font honte. D'où la nécessité de réformer quelque peu le système.

Pendant deux ans l'assemblée s 'est penché sur le système et sa nécessaire réforme et que croyez vous qu'il arrivât?
Rien . Ou quasi . Certes quelques avancées,comme l'interdiction d 'acheter des biens immobiliers mais rien contre l' injustice, la gabegie, le gâchis moralement insoutenable et le contrôle nécessaire.

On me dira que de semblables propos servent au " tous pourris" qui n'appartient au vocabulaire républicain. Mais ce n'est pas un député qui fut indélicat, ce sont l'ensemble des députés qui se sont donnés, ici des bastons pour se faire battre, ce sont eux, collectivement qui mangent à tous les râteliers possibles, se votent des retraites et des indemnités mirobolantes, collectivement et c 'est collectivement qu'il; faudra bien un jour les mettre à la porte pour n'avoir pas dénoncer les pratiques que leur silence couve..

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Le naufrage d’un ministre désinvolte
Le voyage de Jean-Michel Blanquer aux Baléares, à la veille d’une rentrée scolaire à haut risque, résume deux années de gestion de la pandémie de Covid-19 : par désintérêt manifeste, il n’a jamais répondu aux craintes et à l’épuisement des enseignants comme des familles. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre
Journal — Industrie
Industrie française : l’attractivité de la rente
Accusé d’être le fossoyeur de l’industrie, Emmanuel Macron entend contre-attaquer : grâce à sa politique, la France aurait retrouvé son attrait pour les investisseurs étrangers. Mais il confond compétitivité-prix et attractivité, qui repose sur des écosystèmes détruits systématiquement par le gouvernement au profit d’un capitalisme de rente.
par Martine Orange
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

La sélection du Club

Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran