kakadoundiaye
Abonné·e de Mediapart

325 Billets

7 Éditions

Billet de blog 26 avr. 2014

kakadoundiaye
Abonné·e de Mediapart

Des nouvelles de Côte d 'Ivoire

kakadoundiaye
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On l'avait dit mort dans un dernier combat autour de l'Hôtel du Golf, à Abidjan, quelques heures avant que les forces françaises ne se saisissent du Président élu, Laurent Gbagbo au prétexte que les services de l'ONU aux ordres des américains avaient décidé que le vainqueur de l'élection était Outtara et pas Gbagbo .
Un journal français avait même publié des photos de lui gisant, blessé et dressé un panégyrique de ce commandant des zones Nord , populaire, cruel, grand amateur de whisky, de voitures américaines et de femmes et qui se faisait appeler Wattao.

Puis il avait ressuscité et quand les FRCI -composées des Forces Nouvelles et des forces de Défense c'est à dire la rébellion du Nord au service de Ouattara- allaient fonder la nouvelle armée nationale ivoirienne, devenir, sous la conduite du Général Bakayoko, un de ces personnages mythiques au bagout fantastiques, aux déclarations fracassantes, au dévouement de caniche et aux fêtes somptueuses.

Voilà qu'il ré-apparaît sur la scène international.

Dans un rapport de l'ONU , daté du 17 Avril dernier qui s'inquiète de deux choses quant à la Cote d 'Ivoire.
D'abord que le trafic de diamants et d'or, condamné par les accords de 2005 – résolution 1643-continue de plus belle sous la conduite et la supervision de ce même Wattao qui amasserait des millions d 'euros en contrôlant la production , très artisanale, et le commerce via quelques Hadjis maliens en direction de la Guinée, entre autre, avec le soutien de son frère Morou, de son ex second, Fofana, quand il était chef de la zone rebelle mais aussi de l'ensemble des cadres militaire de la nouvelle armée ivoirienne.
Ensuite que ce trafic de diamants, important, servirait à l'achat d'armes – également condamné et interdit par les mêmes accords de 2005 confirmé en 20013 – sous le n° 2011-
Ce sont rien de moins que 1500 pistolets 9mm, 3000 AK 47 ou encore un hélicoptère MI-24 : autant d'armes sous embargo, que pourtant, Abidjan se serait procurées sans obtenir le feu vert du comité de sanction de l'ONU. Les enquêteurs évoquent également le cas de gilets pare-balles et d'équipements destinés à la vision nocturne

Factures à l'appui, des entreprises ivoiriennes, françaises, canadiennes mais également israéliennes sont accusées d'avoir fourni ce matériel au pouvoir ivoirien.
Le Burkina Faso est aussi clairement visé. Ouagadougou a enfreint l'embargo, dit le rapport, notamment avec la fourniture de 540 lance-grenades, pourtant commandées à l'origine par la présidence Burkina, démontrant ainsi que les liens entre Campaoré et Ouattara tissés pendant la guerre de 2002 n'ont pas cessé, confirmant et confortant ainsi notre analyse d'un pouvoir burkinabe directement impliqué avec l'appui des autorités françaises et américaines dans la guerre visant à faire sauter Gbagbo de la présidence, même au prix d'une guerre civile qui fit des milliers de morts et dont le pays peine encore à se remettre.

Enfin puisque des entreprises françaises sont pointés du doigt par les experts de l'ONU exigeons du Ministère des Affaires Etrangères que toute la lumière soit faite sur cette violation de la loi internationale et que des sanctions soient prononcées et excécutées.

Nous attendons.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Lula se présente en apaiseur des années Bolsonaro
Dimanche 2 octobre, les Brésiliens choisissent entre Jair Bolsonaro et Lula da Silva. Après un mandat marqué par les violences et une politique favorable aux plus riches, l'ancien chef d’état affirme vouloir réconcilier le pays. Avec l’espoir de l’emporter dès le premier tour.
par François Bougon
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicaux
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet
Journal — France
Télémédecine : derrière « Sauv Life », le business contestable d’un médecin de l’AP-HP
Pour désengorger les urgences, le ministre de la santé pousse les « unités mobiles de télémédecine », officiellement opérées par une association, Sauv Life, qui envoie, via le 15, des infirmiers dotés de mallettes de télémédecine au chevet des patients. En coulisses, cette expérimentation soulève des questions sur le niveau du service rendu, le coût et les procédures de commande publique. Contre-enquête sur un chouchou des médias.
par Stéphanie Fontaine
Journal — Terrorisme
Une section informatique aveugle à ses propres alertes
Dans les deux années précédant la tuerie à la préfecture de police, les alertes se sont multipliées au sein de la « S21 », la section où travaillait Mickaël Harpon. Sans jamais que cela ne porte à conséquence pour le futur terroriste.
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol