Quelque chose de pourri au Royaume de Sa Majesté - Introduction

Cela fait 13 ans que nous vivons ma famille et moi des mésaventures kafkaiennes au Maroc contre notamment l'administration fiscale. Pensant être arrivés au bout de nos peines après 12 ans de procédures judiciaires, eh bien l'administration fiscale vient de saisir ce qu'il restait de nos biens malgré les décisions de justice que nous nous avons paraît-il gagné puisque l'avocat conseillé par notre ambassade, homme politique connu, refuse de nous dire ce qu'il en est et évidemment refuse de nous rendre nos dossiers !

L'ambassade qui nous a conseillé cet homme, ne veut pas lui demander des comptes ou juste nous appuyer pour qu'on récupère nos dossiers. Nous nous sommes épanchés de nos affaires auprès du député Pouria Amirshahi qui apparemment a envie d'agir après que le quai d'Orsay ait abandonné tous nos concitoyens en prise avec la "justice marocaine" depuis des années. Je ne sais pas s'il va y arriver, car j'imagine que de gros intérêts sont en jeu. Je ne compte pas trop là-dessus, car le processus est très long même si j'apprécie en tout cas l'initiative et la bonne volonté. Je voulais juste récupérer mon dossier, mais là il paraît qu'il faut attendre que le ministre de la justice française saisisse son homologue marocain etc.. etc..

Mais "trop c'est trop" ! J'ai donc envie de compter par le menu nos petites et grosses mésaventures au pays de Mohammed VI afin que cela serve à d'autres qui seraient tentés de vivre au Maroc ou pire d'y investir de l'argent, car ce que nous vivons beaucoup de français le vivent d'après une conseillère travaillant au consultat de France à Casablanca qui nous a dit : "trop, c'est trop" devant l'accumulation de cas comme le nôtre ! Egalement, essayer de vous divertir, car souvent cela est comique, car au Royaume de Sa Majesté, TOUT EST POSSIBLE ! Des morts qui resuscitent pour signer des procurations, des titres de propriété sans terrain et des terrains sans titre, des propriétaires dont le locataire sous-loue illégalement leur local 10 fois le prix du loyer qui sont condammés à indemniser leur racketeur sous peine de perdre leur bien etc..etc..

J'aimerais aussi que les autorités de ce pays réagissent au fait que des petits caids, des mafieux sont en train de détruire par leurs actions qui ne servent que leurs petits intérêts, leur travail de restorer la confiance des investisseurs et rendre ce pays moderne et attractif.

A toutes les autres victimes de cette justice, je dis associons-nous afin de pouvoir nous défendre !

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.