Kalus
Abonné·e de Mediapart

36 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 mai 2018

Kalus
Abonné·e de Mediapart

LA MORT DE NAOMI MUSENGA: UN SYSTEME DE SANTE EN QUESTION(S)

La mort (évitable? l'enquête le dira peut-être) d'une jeune femme à Strasbourg le 29 Décembre 2017 nous interpelle sur l'organisation des urgences en France et plus globalement sur notre système de santé.

Kalus
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous ne reviendrons pas sur les circonstances de la mort de Naomi Musenga après son appel de détresse auprès des pompiers puis du SAMU de Strasbourg le 29 Décembre 2017. Tous les intervenants qui se sont exprimés sur les médias conviennent d'un dysfonctionnement majeur qui a abouti à cette tragédie . L'écoute de l'échange entre la victime et le SAMU , publié par les médias , est effectivement glaçante:

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/strasbourg-le-samu-a-t-il-commis-une-erreur-mortelle_2743155.html
Au-delà de la tragédie c'est aussi , une fois de plus hélas , l'occasion de s'interroger sur la pertinence du système de prise en charge des urgences tel qu'il fonctionne actuellement et qui , manifestement , n'est plus adapté à la croissance exponentielle de son activité et à l'attitude de la population à l'égard du système de santé , une attitude marquée de plus en plus en plus par le consumérisme , l'impatience et bien souvent l'irresponsabilité vis-à-vis de sa propre santé. Ce qui , bien entendu , n'excuse rien.
Du côté de l'institution il me semble que les deux tares de la société française que sont le centralisme et l'hospitalocentrisme n'aident pas à une gestion saine des besoins. En effet , ce mode de fonctionnement , favorise le burn-out et il est “facile” au bout de 10 heures de régulation intensive de se tromper sur un appel pour douleur abdominale ou céphalée. Par ailleurs , il ne faut pas oublier qu'à la Réunion , nous avons en soirée et la nuit , en plus des urgentistes hospitaliers qui gèrent les cas graves , des médecins généralistes libéraux qui font cette activité après une journée de travail.
Dès lors , est-il vraiment inconcevable d'imaginer un système de régulation de proximité (en collaboration avec les pompiers, pourquoi pas?) en étroite liaison avec un organisme coordinateur pour la gestion des moyens très lourds tels que les moyens aéroportés? Est-il inconcevable d'impliquer tous les médecins (y compris peut-être les spécialistes) dans la gestion des urgences? Est-il inconcevable de limiter les sessions de régulations à 6 ou 8 heures d'affilée (la proximité permettant , par des trajets moins longs , de multiplier sans fatigue excessive le nombre de participations)? Est-il inconcevable de multiplier des centres médicaux d'accueil d'urgence de proximité avec un petit plateau technique susceptible de traiter les urgences bénignes qui encombrent de manière incongrue les urgences hospitalières? Mais cela suppose aussi une autre gestion de l'hôpital.
Il est vrai que depuis longtemps le système de santé français obéit à des logiques technocratiques , comptables et idéologiques. Il a beaucoup perdu de son caractère sanitaire. Le gouvernement actuel promet des bouleversements. Dans quel sens? C'est à voir.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro