kampungman
Oeuvrons pour la transition.
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 juin 2020

STATISTIQUES POLICIERES

Comparaison des polices en France et aux USA.

kampungman
Oeuvrons pour la transition.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'assassinat de George Floyd à Minneapolis a (enfin) déclenché des réactions fortes à travers tous les USA. Il semble que les citoyens US ne supportent plus ces violences totalement injustifiées. On voit même de nombreux policiers se joindre aux manifestants.

En 2019, les policiers US ont officiellement tué 1099 citoyens. C'est énorme et concerne majoritairement des membres de minorités ethniques. Par comparaison, police & gendarmerie en France ont tué 676 citoyens en 43 ans, de 1977 à 2019. Cela fait une moyenne de 15,7 par an. C'est beaucoup trop mais il faut le reconnaitre, bien moindre qu'aux USA.

Compte tenu du fait que les USA ont 4,62 fois plus d'habitants, les policiers français devraient donc assassiner 238 personnes par an pour égaler leurs collègues aux USA.

Force est de constater que les forces de l'ordre françaises, malgré leurs nombreux défauts et débordements, tuent 93% fois moins de gens qu'aux USA. On est loin de la manifestation pacifique du FLN du 17 octobre 1961 ou entre 32 et 300 personnes ont trouvé la mort.

Comment expliquer une telle différence de résultats? Peut être par le fait qu'il existe de très nombreuses forces de police différentes aux USA, avec des règles très variables selon les états. En France, pays très centralisé, nos pandores sont tout de même (comparativement) moins dangereux.

Par ailleurs, la justice aux USA protège beaucoup les flics en cas de bavure, même si c'est loin d'être parfait ici. Enfin, la prolifération des armes à feu est un facteur aggravant.

Un phénomène inquiétant est cependant apparut en France lors du mouvement des Gilets Jaunes. Le nombre d'agressions policières ayant entrainé des blessures graves a très fortement augmenté, suite à la politique de M. Macron, Castaner et Lallement. Nous devons être extrêmement vigilants face à ces graves bavures, notamment en vue des futures réactions populaires à venir post-Covid19. La crise économique attendue risque de générer des mouvements bien plus violents que les débordements des manifestations des Gilets Jaunes.

Un phénomène inquiétant aux USA et en France est l'augmentation des cas ou la police charge brutalement et sans raison des manifestations pacifiques. C'est absolument inacceptable dans une démocratie. On se souvient de la marche féministe du 7 mars 2020 ou la police a violemment agressé des femmes place de la République. Ces images ont fortement choqué. C'est inexplicable.

Un fait récent très grave est la dénonciation du préfet de police Lallement des accusations de racisme et violence dans la police, annonce heureusement contredite par le Défenseur des Droits. On voit clairement dans les pays plus démocratiques que la France que la meilleure solution est un respect mutuel entre citoyens et forces de l'ordre. Est ce encore possible en France?

Nous devons donc rester vigilants en tant que citoyens face à ce type d'hommes de pouvoir méprisant les règles de la démocratie en France.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal — Politique
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet

La sélection du Club

Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener