KARPA
Repenti
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 janv. 2015

"Vois sur ton chemin..." ou le message subliminal des Chinois à Valls

KARPA
Repenti
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cocasse ou prémonitoire ?  Au delà de l'aspect pittoresque de la mise en scène, les "choristes" qui ont accueilli Manuel Valls ont ils voulu lui faire passer un message sur ce à quoi devrait ressembler notre pays, dans un monde parfait selon les standards des autorités de Pékin ? (voir le lien)

http://www.francetvinfo.fr/monde/asie/video-valls-accueilli-par-la-chanson-des-choristes-en-chine_810089.html

A gorge déployée, ils semblent rendre hommage à cette voie que la politique économique et sociale du duo VALLS-MACRON est en train de tracer. "Regarde ton chemin Manuel, il semble être le bon, encore quelques efforts et nous y serons, enfin nous nous entendrons...Enfin nous signerons sans sous-entendu sur notre politique intérieure".

Ils semblent lui chanter, avec cet air faussement naïf  "Ce chemin Manuel, c'est un monde meilleur où les salariés travaillent un peu plus au fil des lois et gagnent un peu moins tous les ans. Un monde où l'on n'est pas enquiquinés par tous ces boulets que sont les syndicats et autres empêcheur d'exploiter ou licencier en rond. Un chemin où il fait bon sentir que le secret des affaires vaut secret défense...où l'on peut embastiller les journalistes trop curieux ou les fouineurs...un monde ou l'écologie n'a pas vocation à entraver ce formidable élan qui vise à libérer la croissance"

Car il est vrai que la seule chose qui soit vraiment libre en Chine....c'est bien la croissance.

"Et un pays qui "libère" à ce point la croissance, gentils choristes, ça ressemble à quoi ?"

"C'est un pays où les fleuves d'argent n'irriguent que quelques privilégiés pendant que les autres s'entassent dans des usines à sommeil à peines plus logeables que des élevages de poules en batteries. C'est un pays où il faut savoir être raisonnable en termes de prétentions salariales parce que la vie est dure pour tout le monde, surtout pour ceux qui paient beaucoup d'impôts...c'est un commerçant de Courchevel que nous l'a dit. Un pays où il y a plein de sujets qui fâchent et qu'on règle avec des lois qui te font taire."

"Mais nous te regardons Manuel et on voit que, chez toi aussi, ce bonheur est à portée de main...tu tiens le bon bout... ta loi Macron est sur le point de te faire gravir quelques marche vers ce bonheur...allez une semaine de débat et d'effort pour faire passer 200 articles, si c'est pas de la productivité ça !"

"Vois sur ton chemin
Gamins oubliés égarés
Donne leur la main
Pour les mener
Vers d'autres lendemains..."

A quoi ressembleront-ils lorsque la loi du bonheur sera votée ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les publicitaires font main basse sur les données des élèves partout dans le monde
Human Rights Watch a analysé durant deux ans 164 outils numériques destinés aux élèves de 49 pays durant la pandémie afin qu’ils puissent continuer à suivre leurs cours. 89 % « surveillaient les enfants, secrètement et sans le consentement de leurs parents ». Une enquête réalisée avec un consortium de 13 médias, dont Mediapart, coordonnés par The Signal Network.
par Jérôme Hourdeaux
Journal
Le casse-tête des enseignants français
Avec seulement deux applications mises en cause, la France fait figure de bonne élève dans le rapport de Human Rights Watch sur la collecte de données durant la pandémie. Mais, dans les salles de classe, la situation est en réalité plus complexe, notamment en raison de l’usage d’outils non validés par le gouvernement.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Fil d'actualités
Au Texas, au moins 21 morts dont 19 enfants dans une tuerie : Biden appelle à « affronter le lobby des armes »
Le président américain Joe Biden, visiblement marqué, a appelé mardi à « affronter le lobby des armes » pour prendre des mesures de régulation, alors que l’Amérique vient de replonger dans le cauchemar récurrent des fusillades dans des écoles.
par Agence France-Presse
Journal — International
Au Pakistan, la température frôle les 50 °C et accable les plus pauvres
Classé en 8e position parmi les pays les plus à risques face au changement climatique, le Pakistan vient de subir une vague de chaleur quasi inédite. D’Islamabad à Karachi, des millions de personnes ont fait leur possible pour assurer le quotidien dans des conditions extrêmement difficiles.
par Marc Tamat

La sélection du Club

Billet de blog
L'espace public, un concept « vide » ?
Comme le souligne Thierry Paquot dès l’introduction de son ouvrage, « l’espace public est un singulier dont le pluriel – les espaces publics – ne lui correspond pas. » Alors que le premier désigne grossièrement la scène du débat politique, les seconds renvoient à une multiplicité de lieux (rues, places, jardins, etc.) accessibles à tous et la plupart du temps relevant d’une propriété collective.
par Samuel PELRAS
Billet de blog
Habiter
Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?
par Virginie Lou-Nony
Billet de blog
Quartier libre des Lentillères : construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale
« Si nous nous positionnons aux côtés des Lentillères et de la ZEC, c’est pour ce qu’elles augurent de vraies bifurcations, loin des récits biaisés d’une transformation urbaine encore incapable de s’émanciper des logiques délétères de croissance, d’extractivisme et de marchandisation. » Des architectes, urbanistes, batisseurs, batisseuses publient une tribune de soutien aux habitants et habitantes du Quartier libre des Lentillères à Dijon.
par Défendre.Habiter
Billet de blog
L’Âge de pierre, de terre ou de raison ?
Le monde du BTP doit se réinventer d’urgence. Les récents événements internationaux ont révélé une nouvelle fois son inadaptation face aux crises de l’énergie et des matières premières. Construire avec des matériaux locaux et peu énergivores devient une évidence de plus en plus difficile à ignorer pour ce secteur si peu enclin au changement.
par Les Grands Moyens