kbennini
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 août 2021

kbennini
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Expéditive mesure d'expulsion par l'Espagne du lanceur d'alertes algérien M.Abdallah

La mise en application de la mesure d'expulsion vers l’Algérie du cyberactiviste Algérien Mohamed Abdallah le 20 août 2021 a suscité l'émoi sur la toile et le terrain. Des recours avaient pourtant été déposés pour éviter à ce lanceur d’alertes de subir, comme d’autres prisonniers politiques, la torture dans les geôles algériennes, voire la mort. Rien n'y a fait, l'Espagne l'a remis à l'Algérie.

kbennini
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Hier, 20 août 2021 dans l’après-midi, à la veille d’un weekend calme de la fin des vacances, le couperet est tombé,  par l’intermédiaire du Secrétaire d'État à la Sécurité  au ministère de l’Intérieur espagnol Rafael Pérez Ruiz. L’avocate espagnole de Mohamed Abdallah a reçu l’annonce que son client était en passe d’être extradé. Il faut dire que Mohamed Abdallah a tout de suite deviné les raisons pour lesquelles un test PCR lui avait été imposé ainsi qu’à ses 33 codétenus. Ils ont alors immédiatement débuté une grève de la faim, en signe de protestation. Dans la nuit, ils ont tous été transférés du centre de détention Zona franca à Barcelone vers la ville littorale d’Almeria, pour qu’ils embarquent en direction de Ghazaouet en Algérie.

Gendarme algérien, objecteur de conscience, lanceur d’alertes et militant pour un État civil et de Droit, Mohamed Abdallah était chargé de la prise de vue aérienne militaire aux frontières algéro-tunisiennes, quand il décide de dénoncer la corruption. Inquiété, il a dû s’exiler avec femme et enfant et demander l’asile politique à l’Espagne voilà bientôt trois ans. Mohamed Abdallah, un homme sobre, charismatique et au verbe fort en langue arabe est très suivi sur les réseaux sociaux. Plusieurs fois victime de censure sur la toile, il rebondit toujours avec une simplicité déconcertante, à l’instar de Amir DZ ou de Mohamed Larbi Zitout avec qui il entretient une amitié solidaire entre opposants politiques. Tous trois font d'ailleurs l’objet de mandats d’arrêt internationaux à l’initiative du Pouvoir algérien.

L’épouse de Mohamed Abdallah a vainement réclamé des nouvelles de son mari, préférant rester toute la journée devant le centre de détention barcelonais Zona franca. Saisie d’effroi puis en proie à une crise aiguë de désespoir, elle a fini par apprendre qu’il aura été, selon la terminologie juridique, expulsé plutôt qu’extradé, dans l'attente de voies de recours qui n'auront jamais été tentées, puisque Mohamed Abdallah aura été expulsé bien avant cela. Assia Guechoud, militante basée à Strasbourg et chargée de la coordination de l’action contre l’extradition de Mohamed Abdallah, a précisé que selon elle que c'est le ministère de l’Intérieur qui est à  l’origine de cette volonté d’expulsion au pas de charge.  «Il a fait fi, à la fois, du ministère de la Justice espagnole et de la Cour européenne des Droits de l’Homme à Strasbourg, qui a instamment réclamé un complément d’informations… ».

Choquée, la diaspora algérienne a tenu à exprimer son refus de cette décision inique, en organisant des sittings devant les différentes ambassades espagnoles à travers le monde, telles Bruxelles, New York, Londres etc.
Demain 22 août 2O21, une marche partira à 13h place de la République vers la place de la Nation. L’émotion sera grande, car depuis quelques heures, on sait que le bateau transportant Mohamed Abdallah et ses codétenus est arrivé au port de Ghazaouet en Algérie, depuis lequel Mohamed Abdallah a été acheminé vers Alger.

Quand les forces de Frontex avaient intercepté Brahim Chamseddine Laalami dans les eaux territoriales espagnoles, pour ensuite le livrer à la junte d'Alger,  cela avait déjà constitué pour l’Espagne un précédent, sorte d'appel d’air terrible pour tous les pays d’Europe, où les mouvements de droite identitaires sont de plus en plus décomplexés. Ces derniers connaissant un succès politique grandissant, les expulsions et les extraditions pourraient se multiplier s'ils arrivaient au pouvoir.
Yasmina K. Bennini

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
La Cnil saisie d’un recours collectif contre la « technopolice »
La Quadrature du Net a recueilli les mandats de 15 248 personnes pour déposer trois plaintes contre les principaux outils de surveillance policière déployés un peu partout en France. Elle demande notamment le démantèlement de la vidéosurveillance et l’interdiction de la reconnaissance faciale. 
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Santé
Soins non conventionnels : « Les patients ont une spiritualité, une part d’irrationnel »
Parmi les soins non conventionnels, au très large public, il y a de tout : certains ont trouvé une place auprès de la médecine traditionnelle, d’autres relèvent de la dérive sectaire. Le chercheur Bruno Falissard, qui a évalué certaines de ces pratiques, donne quelques clés pour s’y retrouver. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi