Et si le couvre-feu à 18h n'était qu'une question d'économie ?

Face à un début de troisième vague en France, plusieurs départements sont passés en couvre-feu à 18h00. Certains se rajouteront à cette liste dès le mardi 12 janvier 2020. Mais alors pourquoi un couvre-feu à 18h00 en France alors que certains pays d'Europe repasse sur un confinement classique ?

Sans vouloir être alarmiste, ni pessimiste, la troisième vague de l'épidémie de Covid-19 pointe le bout de son nez. La mutation du virus dans certains pays comme l'Angleterre mais aussi l'Afrique du Sud, a pour impact une contamination plus rapide. L'arrivée de la vaccination a surement donnée un espoir, mais la France est trop lente. Si le gouvernement veut arrivé à l'objectif fixé de vaccination pour le mois de mars il faudrait avoir environ 120.000 personnes vaccinés par jour, or actuellement nous avons vaccinés 100.000 personnes en 2 semaines. C'est à dire si la vaccination continue à ce rythme l'objectif sera loin très loin lors de l'arrivée du mois de mars 2021.

Alors pour limiter la propagation du Covid-19 et la troisième vague, la solution est de mettre en place un couvre-feu à 18h00 ... Mais est-ce une solution de protection de la population ou de la protection de l'économie qui aujourd'hui est au plus mal ? 

En effet, je suis dans un département ou le couvre-feu à 18h00 est déjà en place depuis 15 jours, selon les chiffres la courbe des contaminations ne diminue pas, par contre le couvre-feu à un réel impact sur la vie de tous les jours. Après le travail, il faut se dépêcher d'aller chercher les enfants à l'école, puis si vous devez faire les courses pour quelques repas dans la semaine cela devient un sprint. 

Alors certes, les courses peuvent se faire le week-end, sauf que les magasins d'alimentation et de produits de nécessités sont sur-chargés les week-end et pour moi concentrer des personnes le même jour aux mêmes heures ne peut pas ralentir la contamination. Surtout si comme moi, vous constatez que les gestes barrières dans les grandes surfaces ne sont pas toujours respectés (fruits et légumes touchés par tout le monde, attente à la caisse avec moins d'un mètre avec son voisin, bousculade dans les rayons bondés, etc ...).

Et si le couvre-feu à 18h00, n'était qu'une solution stratégique pour protéger l'économie ? 

Un couvre-feu à 18h00 permet à tous les salariés de se rendre sur leur lieu de travail, en voiture, ou en transport en commun. Cela évite d'avoir un nombre important de personnes en chômage partiel comme lors de la première vague, et de devoir indemniser les pertes de salaires à 80%. Mais ce n'est pas tout pour les entreprises qui travaillent habituellement de 10h00 à 20h00 et qui ont un chiffre d'affaire important entre 17h00 et 20h00 le couvre-feu leur impact environ 30 à 40% du chiffre d'affaire.

Ce chiffre de 30 à 40% est très important car vous pouvez continuer à travailler avec un chiffre d'affaire finalement de 60% à 70%. Et si vous avez un chiffre d'affaire de 60% alors vous n'êtes pas éligible aux aides de l'état pour les entreprises. Pour faire un calcul très simple et basique sans prendre en compte les charges et autres dépenses pour un artisan (coiffeur par exemple), un chiffre d'affaire imputé de 40% c'est 800€ de moins sur une paye de 2000€ soit une paye de 1200€ à la fin du mois sans pour autant avoir une aide de l'état.

Alors est-ce que ce couvre-feu n'est pas mis en place à la place d'un confinement pour éviter une nouvelle chute importante de l'économie et d'éviter des dégâts trop important ? 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.