Kihoba
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 févr. 2021

Parce qu’il faut protéger les femmes…

Ce à quoi je réponds parfois par : « ne t’occupe pas de ma sécurité je vais m’en occuper moi même. » Quelques éléments rigolos pour alimenter les discussions. Je propose de traiter le fantasme du plombier.

Kihoba
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je rassure tout le monde, il ne s’agit pas du plombier polonais, qui d’ailleurs est passé de mode, mais du plombier, symbole de l’intervenant technique à la maison. Il peut être électricien, réparateur d’appareils électroménager, chauffagiste ou autre. De ces professionnels souvent mal considérés.

Oui, je mets ces métiers au masculin, car je dois avouer qu’au long de ma vie, je n’ai malheureusement jamais croisé de femme faisant un de ces métiers, et je serais curieuse d’avoir leur point de vue sur la question.

Pour en venir au fait et au féminisme, il existe une expression qu'ils utilisent couramment  : « ma petite dame ». Le mec, enfin l’entrepreneur, te dit: « ma petite dame, je vous explique, c’est comme ça. », parfois il rajoute au cas où ce ne serait pas assez clair : « vous ne pouvez pas comprendre. »

Je vous jure, lancez le sujet dans un dîner, ah non, ça n’existe plus, lors d’un apéro-zoom, non plus, bon ben… au téléphone, vous aurez mille histoires.

Je ne vous raconterai donc pas celle qui m’est arrivée récemment et qui ressemble aux vôtres, enfin je vous en épargnerai les détails bien que je sente que votre œil commence à pétiller.

Bref, j’étais chez moi à attendre cet ouvrier, eh bien oui, même en télétravail, ou sans travail, ou… quoi que ce soit, un rendez-vous, est un rendez-vous et, je m’aperçois, une fois de plus que l’horaire n’est pas respecté. Comme je sais que je suis un peu tatillonne sur le sujet et que je ne tiens pas à m’emporter pour des futilités, je patiente une demi heure, enfin un peu plus, avant d’appeler. « J’arrive » me dit l’homme au bout du fil.

Il a fallu une demi heure supplémentaire avant que ma sonnette ne retentisse. Victoire.

Durant ce temps, je me suis dit que je l’avais peut-être vexé, stressé et que donc il n’allait jamais venir. Puis j’ai pensé au conseil de cette amie si précieuse, l’amie, et si précieux, le conseil : « fait la cruche, ça marche à tout les coup ». Enfin, comme la mode l’exige en ce moment, je suis en thérapie, enfin pas tout à fait, mais dans ces circonstances d’attente, j'ai le temps de réfléchir.

Ce long préambule pour en arriver à cette réflexion : qui n’a jamais attendu, un livreur, plombier, électricien, mec pour le chauffage, la maçonnerie, etc. pendant une ou plusieurs heures ? Un phénomène assez rare dans notre quotidien. Allez si je pousse un peu je dirai: "qui a dit à son patron, sa patronne, j’arriverai demain entre 8h00 et 13h00 ?"

C’est quand même un peu fou non ?

Et comme ce monsieur m’a largement laissé le temps de réfléchir, j’ai pensé : « Mais bon sang, mais c’est bien sur ! C’est parce que les femmes sont à la maison ». Donc en vrai, pas besoin d’horaire, elles sont là, et c'est tout ce qu'on leur demande.

Et si je me suis permise d’évoquer le fantasme du plombier en introduction, c’est aussi parce que, (cet homme était vraiment très en retard et a laissé trop de loisir à ma réflexion), cette fameuse femme cloitrée chez elle, incompétente et idiote, est en plus en nuisette. Finalement elle n’attend que lui pour déboucher sa tuyauterie personnelle.
Oui, je sais c’est un peu provocateur, mais c’est souvent le cas des fantasmes.

Une démonstration en escalier, que chacun pourra compléter à loisir, pour dire que tant que l’on considéra les femmes comme des incapables de comprendre, de penser, de s’adapter et de ne pas se laisser faire, la partie ne sera pas gagnée.

Pour conclure je ne m’empêcherai pas de vous avouer que j’ai fait la « cruche » très simplement et sans nuisette en écoutant cet homme  m’expliquer que le circuit intégré était non seulement en panne mais aussi le « cerveau » de mon réfrigérateur. Je ne savais pas que ce dernier était « informatisé » heureusement ce « cerveau » n’était pas de la génération qui pourrait en plus m’imposer ce que je dois acheter.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat·e à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan
Journal — Santé
Vaccination à marche forcée : antidote sanitaire, toxicité démocratique
Certains récalcitrants au vaccin, actifs ou passifs, minorent son utilité sanitaire. Mais les partisans de l’injection sous pression négligent ses conséquences démocratiques, alors que la nouvelle vague touche des populations inégalement protégées.  
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau