l’antisémitisme est l’anti-impérialisme des imbéciles

Entre ceux qui se sont mis à dénoncer "l’antisémite" Dieudonné et ceux qui, de vrais nazis, se sont mis à l’encourager à aller toujours plus loin... Plus personne n’entend ce que dit Dieudonné, on le pousse à devenir "le fils de Le Pen"....

Sont intervenus tous ces dangers publics des médias, le système de propagande et les politiciens serviles, qui jouent à la vertu anti-raciste pour mieux exaspérer les haines, faire de la judéophobie un super-racisme et qui de fait deviennent les principaux vecteurs d’une haine populaire qu’exaspère leur étalage complaisant dans les médias...

C’est du pain bêni, la preuve est faite pour eux que la judéophobie est partout et que celui qui dénonce la politique d’israêl est un hitlérien, le CRIF a trouvé là une illustration, sans parler de l’éternelle mouche du coche Bernard Heni Levy. Pour ceux qui veulent faire des banlieues le siège du fantisme intégriste et des victimes du chômage, du racisme ordinaire la nouvelle classe dangereuse, les ingrédients sont également là . Une poignée de nazillons qui rêve de rejouer les joies du troisième reich encense, entoure Dieudonné, en fait son drapeau, je pense aux disciples d’israêl Shamir qui se répandent dans une défense mortifère de l’artiste.

Face au tombereau de haine qui s’est déversé sur lui, Dieudonné s’aproprie un nouveau rôle, celui de dire tout haut ce que le populisme pense tout bas et non sans raison : pourquoi certains s’aproprient-ils le droit à la parole aux dépends d’autres. Tous les ingrédients de la haine raciale, la pire forme de la haine sociale se rassemblent... Qu’adviendra-t-il de Dieudonné, aura-t-il la force de résister à ce modelage collectif ? A ses "ennemis" et encore plus à ses "amis" ? L’avenir nous le dira...

On ne peut pas comprendre la situation dramatique des Juifs en Europe si on ne fait pas la critique radicale de la manière dont tous ces mythes qui ne reposent sur aucun fait historique (du peuple déicide à une race élue arienne, en passant par l’idée que les Juifs seraient originaires de Palestine) ont tenté de transformer une religion en race maudite pour donner aux peuples, eux-mêmes opprimés, des gens à hair, pour les conforter autour de leurs oppresseurs. Selon le mot de Bebel, l’antisémitisme a été l’anti-capitalisme des imbéciles. Aujourd’hui les mêmes tentent d’en faire l’anti-impérialisme des imbéciles.

Il y a là un enjeu actuel, face à la montée des résistances face à un capitalisme, un imperialisme destructeur des êtres humains, l’extrême-droite sera toujours le leurre jeté par une classe dominante, les racismes un exutoire, un dévoiement sans danger pour le capital de la misère humaine.

Mais pour revenir à l’histoire, la plupart des Juifs ont répondu à ces vagues de répression successives par le départ dans d’autres pays, une minorité seulement s’est laissé entraîner dans le sionisme, l’idée d’un peuple sans terre pour une terre sans peuple. Idée complétement erronée et qui ne pouvait engendrer que des drames...

Tout a été fait à partir de là pour provoquer dans la communauté juive dispersée dans la monde la solidarité autour de cette création et cela continue. Il est réclamé une solidarité inconditionnelle de la part de cette communauté y compris à l’injustice, à la défense d’un état théocratique dont les Juifs ont eu tout au long de leur histoire à souffrir. Autre chose est de trouver une solution politique au fait qu’un grand nombre de Juifs ont été installés sur cette terre et que désormais comme les Palestiniens ils prétendent y vivre. C’est une problème non théorique mais politique qui devra se résoudre par le dialogue et sur le principe qu’il n’y a pas de paix sans justice. Et quelle que soit notre haine de la judéophobie, il faut reconnaitre qu’israël est porteur d’une terrible injustice face au peuple palestinien et le drame de l’extermination ne la justifie en rien. Mais dans le même temps transformer tous les Juifs en citoyens de seconde zone dans leur propre pays en leur faisant assumer les péchés d’Israêl, comme le proposait la caricature de Dieudonné, est exactement la politique de Sharon et d’organisations comme le CRIF... Singuliérement en France.

La France est un pays qui présente une quadruple particularité :

- premièrement avoir le plus grand nombre de Juifs d’Europe,

- deuxiémement avoir le plus grand nombre de musulmans souvent issus d’anciennes colonies,

- troisiémement être non seulement un pays colonisateur mais prétendre maintenir sur le monde des relations de forme coloniale pour asseoir son rôle de grande puissance,

- quatriémement le faire dans une "relative" indépendance parfois
conflictuelle avec les États-Unis.

La France est donc à cause de toutes ces caractéristiques une cible privilégiée pour l’impérialisme des États-Unis dont le relais le plus évident est aujourd’hui Israêl. Il est tenté de diviser la République en communauté hétérogènes et antagonistes. Transformer les Juifs de faits en citoyens israëliens au nom de leur judéité, comme transformer les musulmans en terroristes islamistes, leur faire parodier la lutte des classes à l’échelle internationale voila une nouvelle mystification.

Danielle Bleitrach

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.