L Brossard
Citoyen.
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 mars 2020

Agriculture et qualité de l'air, questions à l'heure du covid-19

L Brossard
Citoyen.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La pollution de l’air est-elle un facteur aggravant l’épidémie de Covid-19 ?

Oui, répondent des chercheurs, regroupés au sein du collectif Air-Santé-Climat: « La pollution de l’air, en plus de fragiliser notre système immunitaire et de nous rendre plus sensibles aux infections notamment virales, permet également une meilleure diffusion et donc une meilleure transmission des agents pathogènes tels que le coronavirus » (http://www.asef-asso.fr/actualite/tribune-du-collectif-air-sante-climat-la-pollution-de-lair-comme-vecteur-du-covid-19/?back=ok&filter=0 ).

L'agriculture est-elle contributrice de ces particules fines ?

Oui, répondent les observatoires de la qualité de l’air, des émissions locales de particules fines PM10 sont principalement issues des activités agricoles (épandage et émissions d’ammoniac générant des particules secondaires). Ces particules sont également émises par le chauffage (dont chauffage au bois) et habituellement le trafic routier, largement réduit pendant cette période de confinement (Plus d'explication ici : http://labs.itk.fr/2020/03/29/pic-de-pollution-en-plein-confinement-le-28-mars-a-paris-lagriculture-doit-elle-etre-pointee-du-doigt/ ).

Ces particules fines posent moins de problème en dehors de cette épidémie ?

Non, il faut rappeler que selon une étude publiée le mardi 12 mars dans l’European Heart Journal, la revue médicale de la Société européenne de cardiologie, la pollution atmosphérique serait à l’origine d’environ 800 000 morts prématurées en Europe chaque année.

Y a-t-il un lien avec le réchauffement climatique ?

Oui, notamment parceque l’agriculture que nous devons développer pour limiter ces particules fines, c’est la même qui contribue à la réduction des gaz à effet de serres en s'appuyant sur:

  • la mise en place de plans de filières pour végétaliser les régions fortement impactés par la concentration d'animaux d'élevages (Bretagne) et ainsi rendre plus autonomes ces territoires (développement des légumineuses pour l'alimentation humaine, céréales, fruits...),
  • le développement des systèmes pâturant en bovin lait et globalement de systèmes diversifiés en polyculture-élevage,
  • le développement de techniques culturales simplifiées (non-labour),
  • la consommation de produits alimentaires de qualité (AB, AOP, IGP, Terre de sources....) pour favoriser des systèmes agricoles basées sur une plus grande captation de la valeur ajouté plutôt qu'une course aux volumes,
  • ...

(plus d'infos ici: http://eccill.over-blog.fr/2016/02/gaz-a-effet-de-serres-et-agriculture-pourquoi-il-faut-reduire-nos-productions-animales-en-installant-de-nombreux-agriculteurs.html ).

C’est également cette agriculture qui contribue à la préservation de la qualité de l’eau (réduction des pesticides, des engrais minéraux), la conservation des sols et de la biodiversité.

On ne choisit pas l’air que l’on respire, mais on peut choisir des politiques en faveur du développement d’une agriculture moins contributrice en particules fines.

Plus d'infos sur la qualité de l'air à Rennes: https://www.airbreizh.asso.fr/ville/rennes/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener