museau contre museau © Mathieu Eisinger museau contre museau © Mathieu Eisinger

Pour une belle manif, ce fut une belle manif. On les renifle les belles manifs. D’abord faut du monde. On compte les gens à pied, les gens en voiture, le bus, on se dit qu’on est à peu près mille et soudain on se dit que ça va être une belle manif car mille personnes pour un petit bled comme le nôtre ben c’est  encourageant. Environ mille manifestants pour combattre le projet crétin de la ferme-usine des mille vaches, un manifestant par vache, c’est bien. Une partie des manifestants s’est déguisée en vaches avec combinaison peinte et masque de bovidé. Nous sommes beaucoup moins beaux qu’une vraie vache avec ses sabots luisants, son poil brillant et ses yeux profondément mélancoliques  Et puis il y a le soleil , une manif sous la pluie et dans la boue, ce n’est jamais top. Y a le soleil et nous nous rassemblons. Cloches de troupeaux.

troupeau humain © Mathieu Eisinger troupeau humain © Mathieu Eisinger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NON NON NON ! © mathieu Eisinger NON NON NON ! © mathieu Eisinger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sous le masque, le masque © Mathieu Eisinger sous le masque, le masque © Mathieu Eisinger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vachette © Mathieu Eisinger vachette © Mathieu Eisinger
 

 

 

 

 

 

 

 

 

la conf est là ! © Mathieu Eisinger la conf est là ! © Mathieu Eisinger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les vaches au pâturage © Mathieu Eisinger les vaches au pâturage © Mathieu Eisinger

 

 

 

 

 

 

 

 

  

en bas les vaches, en haut les poulets en bas les vaches, en haut les poulets

Et ce troupeau de manifestants, avant de se garer,  obligé par les keufs de passer à la queue vache vache dans un étroit goulot jusqu’au parking/champ, ce qui facilita le relevé des numéros des plaques minéralogiques des voitures par une gendarmette à calepin, cela m’a beaucoup énervée je dois dire ce flicage. Certains clampins, eux, virent leur voiture fouillée, des fois qu’ils y cachassent quelques kalasch ( pas le genre du coin mais bon suspicion suspicion). Que de gendarmes sur le terrain et un hélico gluant qui ne nous lâchait pas d’une pale ...La ligue locale des droits de l’homme a d’ailleurs envoyé au préfet de la région une lettre bien tournée où il est question de ce flicage-fichage bien calibré.

no comment ... © Mathieu Eisinger no comment ... © Mathieu Eisinger
 

 

 

 

 

 

 

La Fédération de la Somme de la LDH exprime son inquiétude et sa réprobation devant la démesure des moyens employés pour tenter de dissuader les manifestants répondant, le samedi 28 septembre, à l'appel de l’association Novissen pour protester contre le projet de la Ferme des mille vaches :

survol du site par un hélicoptère dès la veille de la manifestation

effectifs de police et de gendarmerie disproportionnés, avec, entre autres, la présence de chiens

barrage d’une voie à grande circulation et interdiction de circuler, même à pied, sur un périmètre important

contrôle d’identité avec fouille des véhicules et fichage des manifestants

Ces mesures ont porté atteinte à la liberté de citoyens désireux d’exprimer leur point de vue sur une question qui engage l’avenir de notre
société.


La LDH demande au Préfet de faire procéder à la destruction des listes établies et d’agir à l'avenir dans le strict respect de la liberté de
manifester prévue dans la Constitution.

 

Cette manif où des intervenants aux mots précis et déterminés dirent toute leur envie de faire capoter ce crétinissime projet, fut un plaisir absolu car nous avons pu montrer que nous ne baissons pas les bras. Les vaches humaines se sont allongées sur le sol derrière la banderole et pris la mesure de ce vaste futur camp concentrationnaire car nous étions au sol sur une des dalles de béton de l’entreprenant entrepreneur Ramery, 139° fortune nationale excusez du peu, qui a bien sûr cimenté et lancé les travaux alors qu’il reste des flous juridiques dans lesquels bataillent nos avocats.

Un pote que je ne connais pas avant de retourner sur Amiens en co-voiturage me dit : Belle manif mais la prochaine fois on fait quoi ? On s’allonge devant les tracto-bennes ?

Ben oui que je dis. S'il le faut


On ne lâche rien et à la fin c’est nous qu’on va gagner !


Meuh et reMeuh! que je dis avec mes 999 copines ( masque soulevé )

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.