So long, Marianne

Quand Amour rime avec Toujours

Léonard Cohen et Marianne Ihlen © Chart Atack Léonard Cohen et Marianne Ihlen © Chart Atack

Léonard Cohen / You TUbe © messalina79

Dans les années 60, notre ténébreux chanteur séjourne sur l’île grecque d’ Hydra. Il y rencontre la blonde et lumineuse et norvégienne Marianne Ihlen. Coup de foudre. L’amour a knocké à la porte de ces deux-là. Il écrira pour elle deux de ses plus belles chansons So long Marianne et Bird on a wire

Dès qu’il apprend que sa muse se meurt, le mois dernier, le poète écrit à sa lover une magnifique et poignante lettre de poète.

«Nous sommes arrivés au point où nous sommes si vieux, nos corps tombent en lambeaux, et je pense que je te rejoindrai bientôt. Sache que je suis si près derrière toi, que si tu tends la main tu peux atteindre la mienne. Et tu sais que j’ai toujours aimé ta beauté et ta sagesse et je n’ai pas besoin d’en dire plus parce que tu sais tout cela. Je veux seulement te souhaiter un très beau voyage. Au revoir ma vieille amie. Mon amour éternel. Rendez-vous au bout du chemin. «

Elle aura entendu ses derniers mots avant que de pousser son dernier expir.

So long, Marianne. Repose en paix.

http://next.liberation.fr/culture-next/2016/08/07/au-revoir-mon-amour-eternel-les-derniers-mots-de-leonard-cohen-a-sa-muse_1470750

http://www.lesinrocks.com/2016/08/07/musique/lettre-dadieu-poignante-de-leonard-cohen-a-marianne-ihlen-muse-de-so-long-marianne-11857550/

 

Enregistrer

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.