la dame du bois-joli
black viok
Abonné·e de Mediapart

193 Billets

6 Éditions

Billet de blog 12 mars 2013

CARLAND, 7° JOUR, GREVE ILLIMITEE DE LA FAIM

la dame du bois-joli
black viok
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© 

Carland attaque son 7° jour sans manger. Il refuse de s’alimenter car il veut que les dirigeants du CMB/ARKEA Bretagne répondent à ses attentes, dans le conflit qui les oppose depuis 2005. Les choses se sont emballées depuis le 6 mars, date à laquelle Carland a commencé son action.

Il y a deux façons de faire une grève de la faim. De façon limitée et de façon illimitée.

Une grève limitée appelle à un éveil des consciences. Elle est destinée à arrêter le cours du temps, en renonçant au rythme humain des repas pris à heures régulières. Elle est souvent  animée par des proches qui se chargent de distribuer des tracts, faire signer des pétitions. Si elle est trop limitée dans le temps, le gréviste n’a pas le temps de faire pression et obtenir gain de cause. Elle a pour but de protester contre une injustice et de sensibiliser l'opinion publique.

Une grève illimitée est faite par des gens déterminés à la poursuivre jusqu'à ce qu'ils aient obtenu satisfaction, c'est-à-dire jusqu'à ce que l'injustice qu'ils dénoncent soit supprimée. Elle veut être une action de pression et de contrainte. Ils déclarent un état d’urgence. Les grévistes se font les porte-parole à la fois de ceux qui subissent l'injustice et de ceux qui luttent contre elle. Il importe donc qu'ils soient reconnus par les uns et par les autres. Si ce n'était pas le cas, l'action risquerait d'être d'emblée vouée à l'échec.

Carland a choisi la grève illimitée, la façon la plus radicale et la plus rude car il accepte d’aller vers l’inéluctable, la mort pour la nommer. Il a fait ce choix car il a déjà tant essayé de résoudre ce conflit qu’il ne voit plus que ce moyen d’action.

Cette grève doit être  médiatisée, soutenue par d’autres relais qui par exemple font des grèves limitées de la faim, sollicitent activement l’opinion publique, remuent ciel et terre, demandent à la presse de témoigner et enquêter. Il faut aller vite, très vite. Les effets du manque de nourriture commencent à se manifester dès le 10° jour. Après une première perte de poids, les organes majeurs commencent à picorer dans les réserves. Une grève de la faim, dans l’idéal, ne devrait pas dépasser les 30/40 jours, ce qui veut dire que le problème doit être réglé dans ce court laps de temps. Si une grève de la faim illimitée était entreprise pour un objectif hors de portée, elle ne serait qu'un geste de protestation désespérée et désespérante.

Il y a deux façons de faire une grève de la faim. Une grève publique ou semi-publique, hébergée par une association, une communauté, dans un lieu public, sous le  regard de chacun. Elle est visible, observable.

La grève peut être privée, dans la presque clandestinité, faite dans le secret d’un appartement ou d’une maison. Peu de gens sont au courant. Peu de relais dans la presse. Cette grève n’a aucune chance de réussir et le sacrifice du gréviste est vain. Son combat restera incompris.

Aujourd’hui, il va faire une petite sortie .. mais chut ! je n’en dis pas plus …  il vous dira lui-même au retour.

Carland doit avoir autour de lui un médiateur et une médiatrice qui pourra prendre le relais auprès des décideurs, dans son entourage, ou auprès du CCAS local si celui-ci veut s’impliquer.

Aujourd’hui, mardi 12 mars 2013, Carland a de plus en plus besoin de nous. Sa grève illimitée a besoin de notre aide illimitée. Son combat privé doit devenir public. Vu, Entendu. Su. Défendu.

La revendication de Carland ( Michel Madec) est la suivante : le CMB/ARKEA a contribué à son appauvrissement et son accumulation de dettes, il souhaite que le CMB/ARKEA rachète son appartement, ainsi il pourra rembourser toutes ses dettes et repartir à zéro.  Dès qu’il aura un engagement écrit de la part du directeur du CMB en ce sens, il stoppera son mouvement.  Il était important que je vous le dise,  car si vous avez un interlocuteur du CMB au téléphone, nous parlerons bien des mêmes choses !

Voilà ce que nous pouvons faire aujourd’hui, demain, après-demain et autant de temps qu’il le faudra.

Lettres :

1/

une pour Monsieur Jean-Pierre DENIS, directeur  des services centraux

Crédit Mutuel Arkéa

Services Centraux


Monsieur DENIS, directeur

29808 BREST CEDEX 9

Monsieur le directeur,

Je suis un(e) amie(e)  de  Monsieur Michel Madec et je m’ inquiète de voir la tournure que prend le différend qui l'oppose à votre banque depuis tant d’années.

Monsieur Madec se met en danger en prolongeant cette grève de la faim. Il vous est possible d'y mettre un terme en reconsidérant ses légitimes revendications, dans un souci d’apaisement et pour mettre fin à cette action qui peut lui être très préjudiciable. 

 En ne le faisant pas, vous prenez le risque de provoquer pour lui de sérieux problèmes de santé, allant jusqu’à la mort,  et pour vous une publicité très fâcheuse, car nous ne manquerons pas, nous ses amis, de donner à cette affaire tout le retentissement qu'elle mérite.

Je vous remercie de m’avoir lu(e) avec attention et bienveillance.

J'espère que vous donnerez très rapidement une réponse favorable à ma requête et que vous saurez dénouer, dignement et humainement, cette vilaine situation pour laquelle une issue peut être trouvée rapidement,  car vous en avez le pouvoir, vous et vos assistants.

Veuillez croire, Monsieur le directeur, en mes sentiments les meilleurs.

2/ une pour le directeur de l’agence de Carhaix :

CMB Agence de Carhaix Plouguer

Monsieur le Directeur

12 rue des Martyrs
 ( petit commentaire personnel, Michel ne fais pas le martyr ! )

29270 Carhaix Plouguer

Cette deuxième  lettre peut être presque la même, économisons nos forces ! … peut-être changer quelques mots à la fin , «  vous en avez le pouvoir en faisant remonter rapidement ce courrier auprès de votre hiérarchie et auprès de M. Denis à Brest. »

Mails :

Jean-Pierre.Denis@arkea.com ( le boss)

Ronan.Le-Moal@arkea.com ( le sous-boss)

Appels téléphoniques :

Nous avons maintenant les numéros directs pour contacter les haut placés, les décisionnaires . S’ils décrochent, leur expliquer courtoisement la situation et dire que vous comptez sur eux, et sur  leur intelligence pour gérer au plus vite cette crise. Raccrocher au nez serait malvenu , même si on en a très envie parfois …

* Ronan Le Moal, le directeur général du Groupe Arkea :

02 98 00 51 55 ( Fax : 02 98 30 52 10 )

* Jean-Pierre Le Tennier, directeur du CMB :

06 08 56 15 81  et 02 98 00 26 08

* Philippe Rouxel, Directeur du CMB pour le Finisterre

02 98 64 52 07  ( Fax 02 98 64 52 29 )

* standard du CMB/ARKEA à Brest :

02  98 00 22 22

C’est vrai que nous dérangeons une charmante standardiste mais cela peut être fait avec humour, gentillesse et détermination. Elle répond qu’elle ne peut rien faire, oui on le sait,  mais elle va répandre autour d’elle, et à ses supérieurs, que beaucoup de monde parle de la grève de faim de M. Michel Madec et ça, c’est plutôt bien je pense.

* agence CMB de Carhaix :

02 98 93 01 34

* mairie de Carhaix ( à ce jour, Monsieur le Maire n’a pas donné signe de vie, n’a pas appelé Michel, ne s’est pas déplacé, ils se connaissent depuis 20 ans, quelque chose l’embête visiblement mais quoi ? )

02 98 99 33 33

* CCAS Carhaix, Action Sociale ( ne s’occupent pas pour le moment de Michel)

 02 98 99 34 70

* FR3 Bretagne / rédaction Iroise ( les appeler pour demander un reportage)

 02 98 43 51 60 ( fax : 02 98 43 51 75 )

EH EH ! On va pas chômer. Y a du taf.

Tout initiative personnelle est la bienvenue, si vous êtes par exemple la nièce du rédac chef de Libération ou la femme de Delahousse sur France 2, n’hésitez pas, foncez et rendez-nous compte ici s’il vous plait, merci

Carland, bonne journée à toi, tu veux la pensée du jour ?

La Vie en elle-même est une toile vide. Elle devient ce que vous peignez dessus. Vous pouvez peindre la misère ou vous pouvez peindre la joie. Cette liberté est votre splendeur. (Rajneesh Osho, maître tantrique indien, 1931-1990)

Courage à toi, et courage à nous tous qui te soutenons !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat