Les assassins n’ont pas tous un couteau à la main

Il y a différentes façons de tuer son prochain et sa prochaine. Un couteau est presque obsolète de nos jours. Qui se sert encore d’un couteau pour tuer ? Quelques jaloux coléreux aveuglés par leur colère, qui voient rouge , attrapent un couteau et paf ! le plantent dans le gras du bide d’un autre et glouglou! le sang coule ? Un assassinat sanguinaire à l’arme blanche est souvent impulsif. Rarement prémédité. On dit assassinat à l’arme blanche avant le meurtre, mais on ne dit pas assassinat à l’arme rouge après le meurtre ? Pourtant, tout ce sang. Mais on dit que l’armée rouge a beaucoup tué à l’arme blanche. Ah ? Idée ! L’armée rouge est-elle appelée armée rouge car elle était souvent rouge de sang ? Et nous ? Notre armée française abreuvée de sang guimpûre venus des sillons était-elle moins ou plus rouge que l’armée rouge ? Mais je m’égare. De Lyon. Comme le saucisson.

 

Vous pouvez tuer votre proche Hun, quoique cela devient assez difficile de trouver des Huns de nos jours, prenez plutôt un Autre, assez proche de vous,  un proche Autre donc , avec autre chose qu’un couteau, objet assez rudimentaire.  Si la proximité avec le proche Autre vous met mal à l’aise, prenez vos distances, et tuez de loin. Avec un fusil, un pistolet, un piège à loup,  un essaim de guêpes si l’Autre est allergique, un escalier dans lequel vous poussez votre victime, une tondeuse à gazon dont vous avez coincé la vitesse au maximum, de l’arsenic, des vieilles dentelles,  un sac à pommes de terre, un obus de la guerre 14-18, une fricassée de champignons que vous savez vénéneux, etc.  Je vous laisse compléter la liste, avouez que vous fourmillez d’idées en voyant votre garagiste, votre député, l’amant de votre femme et le  contrôleur de la redevance télé. Le contrôleur de la redevance télé peut être l’amant de votre femme. Une double raison de le tuer. Mais je m’égare. De Perpignan. Comme Salvador Dali.

 

Après l’assassinat, tu allez je vous tutoie mais je ne tue pas, toi ah ah peux fermer les yeux de ta victime, les cowboys dans les westerns font ce geste avec grande élégance. Juste pour vérifier que l’autre est mort. Mais tu risques qu’il ne le soit pas et te bondisse à la figure et te morde. Porte un masque d’escrime pour éviter toute  éventualité fâcheuse. Mais je me gare. Comme à Double-File. Et puis tuer avec un couteau te laisse dans une troublante proximité. Sentir les soubresauts du poignardé, voir son sang couler, peut être très traumatisant.

Si tu en restes à ces façons antédiluviennes de tuer, tu ne feras pas long feu dans notre vingt et unième siècle car les assassins, de nos jours, font beaucoup mieux. A distance et sans fermer les yeux des morts. Je ne suis pas chienne, je te livre tous mes petits secrets de meurtrière.

Il y a manières beaucoup plus raffinées pour trucider, abattre, exécuter,  supprimer, ratatiner, anéantir, massacrer, décimer, exterminer, poignarder, immoler, occire. Des exemples ? J’en ai des tonnes. Jette tes couteaux qui parfois peuvent te blesser si tu es maladroit.

 

Attention, je dis attention, donne-moi toute ta tension. Ce faisan, tu joueras dans la cour des grands, ce n’est pas pour tout le monde, tu entreras dans l’antichambre du Saint Graal. Tu seras élu.  Tu ne seras jamais plus un être banal, bancal, impuissant, inexistant, timoré. Tu seras puissant, courtisé, avide, médaillé, adulé, sollicité, richissime, invincible, protégé.  A chaque heure, à chaque minute, des frissons de jouissance dûes au pouvoir te parcourront l’échine, pas qu’en Chine tu verras , dans d’autres pays ça marche aussi. Mais je m'égare. Comme à Gamel. Tu seras au-dessus des lois et quand les lois ne favoriseront pas assez ton business, tu les feras changer par tes amis députés et sénateurs, les parasites aimant se goinfrer des  miettes du palais ils accourront la serviette autour du cou avec moult ronds de jambe et se prosterneront à terre, baisant tes talonnettes.  Veux-tu vraiment entrer dans ce monde ? Sache que plus jamais tu ne supporteras de revenir dans ta vie d’asticot ! Oui ?? Es-tu sûr ? As-tu bien réfléchi ??  Je t’ouvre la porte donc. Inutile d’essuyer le paillasson, essuye tes pieds sur les premiers larbins allongés sur le seuil, quelques journalistes. Savoure le grincement délicat de tes chaussures en python faites sur mesure en Italie et enjambe ces ploucs. Hume , tu es arrivé.

 

Les voilà ces secrets. Que tu utiliseras dans le plus grand des secrets. C’est dans les sombres tissus que se nichent  les plus belles proies, c’est dans la nuit des coffres au creux des banques que se nicheront tes plus beaux trésors, c’est dans le plus strict anonymat que tu joueras tes plus féroces parties au casino de la vie, c’est dans les officines que tu distilleras tes plus fameux poisons. Ne laisse rien filtrer. Seulement  quelques propos anodins qui ne te mettent jamais en danger. Il faut bien jeter quelques ablettes aux pêcheurs de nouvelles.

l'ablette de M. Renard l'ablette de M. Renard

Tu peux tuer en appuyant sur un bouton. Un simple bouton? Oui, un simple bouton. Paul Tibbets, le pilote du  Boing B-29 Superfortress, largue, en appuyant sur un bouton, la première bombe atomique, le 6 août 1945, sur la ville d’Hiroshima, au Japon. Ce Boing avait été baptisé  Enola par Tibbets, en hommage à sa mère du même nom pour que l’avion soit «  sous une bonne étoile «  dira-t-il. Tu peux tuer  des centaines de milliers de morts en pensant à ta mère. Première leçon: l’assassin est humain, c'est le fils d'une mère et d'une père, c'est le papa d'enfants magnifiques, il pense aux siens en tuant. Petit joueur d’Américains. Environ 500 000 morts des suites de cette bombe. Les Nazis allemands, eux,  extermineront environ 6 millions de personnes. Globalement, et grâce au gaz  Zyclon B.

 

Un parfait serial killer comme tu veux le devenir a une mémoire synthétique. Atout indispensable à une carrière internationale d’assassin à grande échelle.  Prêt ?? C’est parti mon kiki. Je te raconte l'étape suivante?  DuPont de Nemours , du nom d’un lointain ancêtre aristocrate ne voulant pas se faire raccourcir par les révolutionnaires français, créa aux Etats Unis  en 1802 une entreprise de poudres et d’explosifs. Ca marcha bien, faut dire avec toutes les guerres de l’époque. Enjambons de Bayonne quelques dizaines d’années. Lors de la première guerre mondiale, les allemands, français et britanniques expérimentèrent avec succès l’utilisation de gaz asphyxiants. Les allemands tâtonnaient avec le chlore dans les tranchées.  Il n’y a rien de meilleur qu’une guerre pour tester de nouveaux produits,  car la civilisation conquérante se bâtit toujours sur les tâtonnements scientifiques. Dans les années 20, la firme DuPont de Nemours  inventa un gaz destiné à se débarrasser des moustiques, rats, puces, cafards et des parasites dans les orangeraies. Les français l'utilisèrent dans les années 60 pour tuer les parasites des palmiers des oasis dans le Sahara français de l'époque.

 

Klein Krieg © Владислав Хохлов

Les ingénieurs étudiaient la fabrication d’autres gaz toxiques mais la législation interdisait à l’époque les essais sur les humains. Un condamné à mort est-il un humain ? Sûrement pas pour ces braves ingénieurs qui dézinguèrent consciencieusement le 8 février 1924, le «  cobaye involontaire «  Gee Jon, à l’aide d’un gaz fabriqué à base d’acide prussique. L’agonie dura environ 15 minutes, le directeur de la prison fut ravi de cette exécution,«  c'est une méthode élégante et humaine » dira-t-il. Les allemands sont d’anciens prussiens, ils vont devenir un peu plus prussiques, quand  DuPont de Nemours traficote avec les allemands. En effet, après la guerre, les allemands, peuple vaincu, n’ont pas le droit  de produire des armes, en Allemagne,  mais il peut en acheter à .. DuPont de Nemours ! En Allemagne, dans les année 30,  apparaît la firme IG Farben, consortium chimique né de la fusion de BASF, BAYER, AGFA, HOCHST. La collaboration toxico-active entre DuPont de Nemours et IG Farben aboutira à la création du Zyklon B, le fameux gaz utilisé pour exterminer environ 6 millions de personnes. Vive la chimie et les chimistes. Efficacité maximale. Rendements garantis. Collaboration parfaite. Les dirigeants ont été à peine inquiétés après la deuxième guerre mondiale. Puis ils ont découvert nylon, téflon, lycra. Nous avons du DuPont de Nemours chez nous, à tous les étages. Le slogan de DuPont de Nemours France, une «  société de science « ,  sur sa page d’accueil, dit s’appuyer, je cite,  sur  «  la science pour  développer des solutions propices au développement durable, essentielles pour améliorer la vie partout dans le monde. La rendre plus sûre et plus saine » .

 

Tu peux encore tuer par empoisonnement, je ne dis pas empoissonnement ! Tu peux encore tuer à très très grande échelle, si tu t’immisces dans la célèbre firme Monsanto,  un des plus puissants et visibles et durables empoisonneurs. Là, il s’agit d’empoisonnement collectif. Dioxine, l’agent orange pendant la guerre du Vietnam, OGM, manipulations génétiques, brevetage du vivant, Round Up, vaches folles,  confiscation des semences, lente asphyxie des abeilles. Des pros, des as. Un trust presque ininquiété. Presque inattaquable.

 

Si l’empoisonnement ne te dit rien, je trouve que tu fais un peu la fine bouche quand même!  dirige tes pas vers le nucléaire. Tu as le choix entre le nucléaire militaire et le nucléaire civil. Dans les deux cas, ta carrière sera immense, souhaitée par une grande partie des gouvernants. Oublie Fukushima et  les hibakushas d’Hiroshima et de Nagasaki. Je te sens ... flancher? Le nucléaire te fait peur ? Pas de pitié. Rappelle-toi que le meurtre est aveugle. Invisible dans le cas du nucléaire. Total. Absolu. Qui ira vérifier ce qui se passe dans la chaîne alimentaire dans les océans ? Le temps que les études arrivent sur le marché, le copain DuPont aura inventé un masque intégral et des bunkers inatteignables, toi et tes descendants pourront vivre pendant des dizaines d’années bien au chaud au creux d’une colline. Le reste des humains ? Quels humains ? Pas de sentiment. Rappelle-toi le pilote Tibbets. Tu peux toujours te dire que si Tibbets n’y était pas allé, par scrupule, un autre aurait sauté dans l’avion à sa place. Argument fallacieux, tu vois, retourne-le.

Ah, élu, tu me déçois un peu. Une petite interview de l’ange Parisot auréolée de sa chevelure blonde pour te remettre ? Tombent de sa bouche bien ourlée de patronne du Medef, quelques perles parfaitement distillées. Elle, elle tue par avidité et par inconscience, c’est une grande patronne qui a exterminé la filière textile héritée de sa famille avec de l’argent public, laissant sur le carreau des centaines de travailleurs. Tu  peux marier une héritière Parisot avec  un héritier de Wendel si tu veux, cela fera un croisement très profitable pour le grand capitalisme mondial. Croisement génétique de bon aloi. Une race de conquérants, non ? Tu y réfléchiras plus tard, chaque chose en son temps.

Le Medef dévoile son programme pour la presidentielle 2012 © AFP

 

 

Tu peux assassiner par les mots, ceux de Parisot sont un florilège mais ce ne sont qu’un exemple, Guaino est un as des mots tueurs, répétés avidement par son commanditaire. 

 

Tu peux tuer avec des photos comme celle du Figaro montrant un chômeur dormant dans un hamac. Tu tues l’espoir, tu attises les haines. Une photo parfaite. Le commentaire qui accompagne la photo est important aussi bien sûr. Apprends à doser ce que tu montres avec ce que tu dis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu peux spéculer sur les matières premières indispensables à la survie de l’homme, blé, riz, eau . Veux-tu  faire comme Mark Rich, trader parfait, de son ancien nom Reich, un des fugitifs du FBI recherché pendant 17 ans pour fraude et commerce avec l’ennemi, il avait contourné la loi américaine de l’embargo avec l’Iran ? Il a été amnistié par Clinton car l’ex-femme de Rich avait versé un million de dollars pour soutenir la campagne de Clinton ? Reich veut dire empire, rich veut dire riche, l’empire des riches…  L’humour de ce Rich est merveilleux. Tu peux mettre sous clé l’aluminium et l’acier et le ressortir quand le monde industriel a besoin de ces matériaux pour bosser. Ah et le commerce des armes ! Des occasions variées, fais allumer des conflits dans le monde entier et voilà!  Ca te dit ?

Tu peux empoisonner aussi par le pétrole moribond, avant qu'il ne disparaisse  totalement,  certains disent que Total ment et que Christophe de Margerie, son PDG,  devrait être pendu haut et court. Pfft ! Le pétrole intoxique l’air, les mers, les économies. Anesthésie les peuples qui veulent posséder une voiture, prendre l’avion, se sentir libres. Libres ? Ris un peu, oui, ils sont pitoyables la plupart du temps  mais ne sois pas trop hautain, ils sont ta tasse de thé et c’est grâce à eux que tu vas réaliser tes rêves de business les plus fous et t’en fiche plein les fouilles et au-delà des fouilles. Comment procèderas-tu ? Assieds-toi je te donne le truc.

Si tu ne veux pas devenir visiblement assassin, entre dans l’ombre et acoquine toi avec les as de l’informatique et de la finance, je veux dire les banquiers, les traders. D’un clic, des millions de dollars vont en quelques nano secondes se promener d’un paradis fiscal à un  hedge fund,  joue, spécule, achète, vends, emprûnte, amuse-toi comme un petit fou. Quand tu auras compris les règles, tu deviendras addict et tu ne pourras plus t’en passer . Goldman Sachs est un excellent professeur qui rémunère fort bien ses employés. Va apprendre là-bas les règles essentielles. Il sait mettre les peuples à genoux. Quoi les Grecs ? Un ancien peuple qui a tout juste inventé la démocratie et la tragédie. Qu’ils arrêtent de verser des larmes, qu’ils bossent, ça les changera, salauds d’pauvres, qu’ils avalent un ouzo et zou ! On n’en parle plus.

Rappelle-toi. Ne sois jamais atteint par les pseudo souffrances de quiconque. Tu verras à la longue l’individu n’existe plus . Ne t’occupe que de ton confort et de ton bien être et de ton matelas d’argent. Non, l’argent n’est pas sale. Tu le mérites, cher élu.  Mais j’ai confiance , tu me semble un parfait élève, je te sens plus ferme.  Si tu es discret, secret, efficace, ambitieux, synthétique, sectaire, qui pourra te débusquer ? Le jeu est infini car tu peux investir et jouer dans tous les domaines que je t’ai dévoilés. A la fois, oui, diversifie tes activités, tu n’en seras que plus intraçable. Et n’oublie jamais de bien nourrir les avocats, les juges, les experts comptables, les journalistes  et les procureurs. Ils vont t’aider. Investis dans la drogue, le trafic d'organes, de femmes, la mafia. Et donne. Pour faire parler de toi, en bien. Donne de l'argent à des associations humanitaires. Sois le plus cynique, tiens investis secrètement dans le nucléaire et file un peu de ton pognon à Greenpeace, je te promets de jouissants moments. Wouarf je pouffe. Que ce monde est ludique!

 

Non tu n’est pas nuisible, non tu n’es pas nocif, non tu n’es pas toxique, tu es juste un individu que des centaines de millions de personnes voudraient avoir au bout de leurs piques pour te dézinguer. Tu pourras toujours rire et t’éloigner dans ton jet privé et pourvu de tout, ou sur ton yacht hyper armé, tu peux rire car tu es inattaquable, tu es l’assassin parfait. Ta maman sera fière de toi.

Quant aux pauvres, laisse-leur quelques patates et des chenilles, eux aussi ont le droit d’encore un peu manger et s’amuser ! Juste un peu.  Leur temps est compté. Compté ! J’en rerererepoufpouf. Pauvres pauvres. Ils ne savent rien de tes grandes enjambées sur ton nouveau chemin.

 

Les patates © lescanaillous2millas

 

Tu as bien fait de jeter ton couteau de boucher. Les taoïstes, ces amuseurs publics disent «  jette ton couteau de boucher, tu deviendras un Bouddha « , moi je te dis « jette ton couteau de boucher, tu deviendras Dieu « .  Le Dieu du 21° siècle et tu t’en fous qu’il n’y ait pas un 22° siècle car qu’est-ce que tu te seras éclaté ! Va, élu, marche vers ton destin. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.