L'homme qui a vu la femme qui a vu la bite de Griveaux

Un "revenge-porn" sur fond de campagne municipale atone. Et la France qui se marre!

UN BRAQUEMARD QUI VIRE AU CAUCHEMAR
C'est une verge vigoureuse qui apparaît sur l'écran. Elle semble faire la fierté de son propriétaire qui la secoue de façon suggestive pour émoustiller son interlocutrice, une étudiante attardée, attirée par les hommes connus. Aura t'elle envie de décrocher ce joyeux pompon? Pas vraiment le comble du raffinement en matière de séduction mais Benjamin semble ne pas avoir trouvé une meilleure inspiration dans sa chambre d'hôtel d'Hennebon où il effectue en ce mois de mai 2018 un déplacement professionnel 

Cette bite appartient à un homme honorable qui joue un rôle-clé au sein des institutions de la République puisque le député Benjamin Griveaux est alors encore porte-parole du gouvernement. Un beau parcours politique qui pourrait le mener à la Mairie de Paris.

Julia Minkowski, la cocue la plus célèbre de France © Inconnu Julia Minkowski, la cocue la plus célèbre de France © Inconnu

Le genre de gendre idéal qui dort sagement à côté de son épouse... en fantasmant sur d'autres femmes laughing. Griveaux ne le sait pas encore, mais il va passer une très mauvaise Saint-Valentin 2020 et une fin de campagne municipale prématurée sur un air de "Casse-toi, pauvre bite !" 

 

PAVLENSKI, L'HOMME A ABATTRE?

Ainsi donc, il ne suffisait plus à l'activiste Piotr Pavlenski de clouer ses testicules sur la place rouge: il fallait maintenant qu'il cloue celles des hommes infidèles au pilori dans son nouveau projet artistique qu'il nomme "PornoPolitique"! Une vraie menace pour l'ordre public!... laughing 

Pour neutraliser ce perturbateur exogène de campagne électorale, le Ministère Publique déploie des moyens considérables: ceux que l'on met au service des puissants et qu'on accorde rarement aux citoyens ordinaires.

L'arrestation musclée de Pavlenski © Inconnu L'arrestation musclée de Pavlenski © Inconnu

Toujours sur les bons coups, Paris Match publie en exclusivité les photos de l'arrestation du couple le 15 février 2020 à Boulogne à 17h14. On y voit Pavlenski plaqué au sol, les mains entravrées par des menottes comme un vulgaire criminel pendant que sa compagne reste impassible, comme si elle attendait le bus. Fin de cavale pour ceux que ce magazine surnomme "Les diaboliques".

La procédure judiciaire se met marche sur la base de l'article du code pénal 226-2-1: mise en examen, assortie d'une interdiction d'entrer en relation entre Pavenski et sa compagne Alexandra de Taddéo. 

La couverture de l'Obs © Inconnu La couverture de l'Obs © Inconnu

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.