Versailles, au temps du confinement : la beauté d'un palais endormi

Versailles pendant le confinement © Pierre Reynaud Versailles pendant le confinement © Pierre Reynaud
Quiconque connaît ou qui a connu Versailles et son château unique au monde, n'a jamais pu s'imaginer une ville vivant au ralenti et surtout un domaine historique entièrement déserte. Et pourtant ce fut le cas pendant toute la période du confinement où le château semblait être celui de la Belle au bois dormant, avec ses immenses parcs vides de tout public. Inévitablement, il se dégageait de cette ambiance inhabituelle, un lourd sentiment d'abandon où se mêlaient le mal-être et l'angoisse.

Par contre, jamais l'environnement de ces lieux n'avait été si beau au cours de ces semaines de silence où jaillissait les prémices du nouveau printemps. Versailles, libéré de ses contraintes touristiques, s'était endormi sous le tiède soleil de cette fin d'hiver, laissant apparaître une pureté des lieux si exceptionnelle, que personne n'a pu la connaître depuis leur création.

Ainsi, grâce à l'épidémie du Covid-19, Versailles a été rendu pendant quelque temps aux Versaillais à leur grande satisfaction évidemment. Mais demain, reprendront vite les habitudes des jours d'avant, avec ses immenses flots de touristes et de promeneurs.

L'article de Pauline Dalmayer (Causeur) évoque largement ces moments privilégiés où Versailles a connu pour la première fois un véritable havre de paix. Vous trouverez ci-après un extrait de cette intéressante analyse. Lire l'article complet

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.