ETRANGERS : trop de milliards d’euros annuels ?

La crise du Covid-19 représentera des dépenses colossales pour la France et malgré les aides faramineuses qui lui seront accordées par l’Europe, il faudra bien rembourser les dettes à un moment donné. Et cela coûtera très cher aux contribuables.

L'argent pour les étrangers © Pierre Reynaud L'argent pour les étrangers © Pierre Reynaud
Il est clair que si la France était moins généreuse avec les étrangers, elle pourrait faire face à des dépenses importantes, et aussi financer les services hospitaliers aujourd’hui en pleine déroute.

 Et que pourrait-on faire donc avec les milliards d’euros annuels qui vont aux étrangers ?

Surtout, ne nous voilons pas la face. La France est dans une situation extrêmement préoccupante que ce soit dans son industrie et plus généralement dans son économie.

Les licenciements prévus chez Renault avec le risque de la fermeture de ses sites ou la déconfiture d’Air-France ne représentent aujourd’hui que les premiers drames importants qui vont gravement toucher la Nation et des milliers de salariés. Et la liste des faillites est déjà annoncée, avec le désastre de très nombreuses PME sur tout le territoire français et la déroute du tourisme frappé fortement par le Covid-19.

Pour faire face à cette hécatombe, le gouvernement annonce de l’argent « qui coulerait à flots » indispensable pour soutenir une partie de l’économie, mais hélas, qui ne permettra pas toutefois dans le meilleurs des cas, la survie de près de 40 % des entreprises concernées.

Et pourtant, le naufrage français pourrait être complètement évité si l’État ne distribuait pas beaucoup d’argent aux étrangers qui se vautrent depuis longtemps déjà dans les milliards d’euros qui leur sont attribués. Lire l'article complet 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.