Big Pharma au sein de graves dérives et de conflits d'intérêts

Big Pharma et les conflits d'intérêts © Pierre Reynaud Big Pharma et les conflits d'intérêts © Pierre Reynaud
Voici encore une vingtaine d'années, quiconque avait le sentiment que le monde médical était parfait ou presque. Jamais, on aurait penser que de gros intérêts pouvaient régir les médecins et les officines de pharmacies à la soide de la grande finance pharmaceutique qui fairt la pluie et le beau temps. C'est ainsi que la crise du coronavirus a mis à nu les combines lamentables qui existent entre le pouvoir politique et les grands laboratoires pharmaceutiques. Mais le pire, ce sont les organismes scientifiques réputés ou les revues de grand renom telle que "The Lancet" qui ont carrément menti au grand public aux termes de fausses déclarations et de d'attestations erronées à des fins totalement malhonnêtes et intolérables. 

 Cependant, il n'y a rien d'étonnant quand on découvre les intérêts énormes de certains professeurs de médecine qui, par cupidité, sont entrés dans un système mafieux et qui de ce fait, ont vendu leur âme à de très puissants laboratoires tels que Giléad, par exemple, pour ne citer ici que ce nom. En fait, ces laboratoires sont très nombreux et ils ont corrompu le milieu médical au détriment des malades et des patients.

Le reportage de France-Soir fait état de ces scandales qui se multiplient chaque année, partout dans le Monde. Hélas, la France n'est pas en retard dans ce domaine et on ne peut que déplorer le triste état de la situation actuelle. Lire l'article complet

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.