Coronavirus ou économie : quel choix ?

Avec la Covid-19, la vie touristique des villes est dans la tourmente : l’exemple de Marseille qui voit l’effondrement de son activité économique cet été. Et de plus, en dernière minute, on apprend que la ville subit de nouvelles restriction draconiennes ... sans véritable raison apparente.

Marseille, la ville et le Vieux-Port © José Gallien Marseille, la ville et le Vieux-Port © José Gallien
Le choix est peut-être difficile, mais nous plongeons inévitablement dans le drame.

  D’un côté, la Covid-19 menacerait la vie des humains et donc, l’État prend des mesures drastiques avec le port du masque imposé bientôt sur tout le territoire, dans tous les lieux publics, clos ou non, dans les rues, les jardins publics, les centres de loisirs, les plages, etc …

De l’autre, une économie touchée par les contraintes imposées par la réglementation draconienne d’administrations et de préfectures dont les mesures tellement exagérées deviennent souvent illogiques et insensées. Aussi, les restaurants se vident et les salles de cinéma sont désertées.

Dans un tel contexte, de nombreuses villes de France, comme des stations balnéaires qui vivent essentiellement des vacances et du tourisme, sont confrontées à un marasme économique étourdissant, les touristes préférant quitter les hôtels et les campings pour fuir le port du masque et les astreintes qui en découlent.

Parmi les grandes villes de France, trois exemples : celui de Paris qui perd près de 60 % de ses visiteurs, touristes et vacanciers ; celui de Nice déserté par les Anglais qui fuient la capitale de la Côte d’Azur ; et de même celui de Marseille dont le Vieux Port a perdu en quelques mois toute sa gaieté, sa douceur de vivre et s’est vidé d'un grand nombre de ses promeneurs. Ceux qui osent encore arpenter les quais du port ou la célèbre Canebière apparaissent soucieux et parfois démoralisés. Pour comprendre, il n’y a qu’à voir leur mine triste derrière un masque qui les étouffe et les angoisse. Lire l'article complet 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.