OBAMA au Proche Orient. Pourquoi rien sur MDP ?

J'ai beau chercher, je ne trouve rien sur la visite de Barak Obama au Proche Orient sur MDP, ni sur le fait que John Kerry a pris le relais de Barack Obama. Pourquoi ?

http://www.huffingtonpost.fr/benoit-margo/visite-obama-proche-orient_b_2932563.html

BARACK OBAMA - A l'aube de son second mandat, le président américain s'est rendu du 20 au 22 mars en Israël et en Palestine: une première depuis sa prise de fonction. Cette visite est symbolique à plus d'un titre. Mais elle ne dépasse pas ce stade du symbole.

Pourquoi Obama n'est-il pas venu durant son premier mandat?


http://www.rfi.fr/moyen-orient/20130322-barack-obama-proche-orient-pas-avancee-le-dossier-israelo-palestinien

Par RFI

Barack Obama est en Jordanie, pour la suite de son périple au Proche-Orient, après 48 heures passées en Israël et en Palestine. Le président américain repart avec un succès puisqu’il a annoncé lui-même la reprise des relations entre Israël et la Turquie, après plusieurs années de brouille glaciale. Sur le dossier israélo-palestinien, aucune avancée concrète ne s’est faite, malgré les propos très clairs de Barack Obama sur la nécessité, selon lui, de parvenir à une paix entre Israël et un Etat de Palestine.

 

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20130324-israel-john-kerry-secretaire-etat-americain-etats-unis-palestine-irak-diplomatie?ns_campaign=google_choix_redactions&ns_mchannel=editors_picks&ns_source=google_actualite&ns_linkname=moyen-orient.20130324-israel-john-kerry-secretaire-etat-americain-etats-unis-palestine-irak-diplomatie&ns_fee=0

John Kerry a pris le relais de Barack Obama. Le président américain a achevé sa tournée au Moyen-Orient et c’est désormais à son secrétaire d’Etat qu’il a confié la tâche de renforcer les négociations entre Israël et les Palestiniens, gelées depuis plus de deux ans et demi. Enfin, ce dimanche 24 mars, John Kerry est arrivé à Bagdad pour une visite surprise.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Christian Brunel

John Kerry s’est tout de suite mis au travail. Il a rencontré hier soir, samedi 23 mars, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu après s’être entretenu avec Mahmoud Abbas, le président palestinien.

Son labeur de secrétaire d'Etat ne s’annonce pas facile. Comme l’a reconnu Barack Obama, il va falloir « travailler dur ». Les Palestiniens exigent par exemple un gel de la colonisation israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, ce que refuse Benyamin Netanyahu à la tête de son nouveau gouvernement où le lobby des colons s’est encore renforcé.

Prudent, le président américain s’est d’ailleurs bien gardé de présenter un plan de paix durant sa visite en Israël et en Cisjordanie. Il s’est contenté d’affirmer que la paix est possible. Pour le prouver, John Kerry va devoir multiplier les tournées dans la région durant les prochains mois tant les deux partenaires campent, pour le moment, sur leurs positions.

Par ailleurs, ce dimanche 24 mars, John Kerry est arrivé à Bagdad en Irak, où il effectue le premier déplacement d'un chef de la diplomatie américaine depuis celui de Hillary Clinton en 2009. Au menu : le conflit syrien et l'inquiétude de la minorité sunnite, en colère et ulcérée d'être « marginalisée » par le gouvernement de Nouri al-Maliki.

 

Emission passionnante : Dans 3D dimanche, le Proche-Orient : négociations de paix israélo-palestiniennes au point mort depuis trois ans, colonisation qui s'étend, murs qui s'élèvent. La paix, plutôt qu'une forme d'apartheid, ne garantirait-elle pas la sécurité de tous?

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=591090

 


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.