La Parole Errante Demain
Un lieu à défendre
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Événement 25 juin 2016

La Parole Errante Demain présente sa saison 2016/17.

Il y a un mois le collectif la Parole errante demain a lancé un appel à programmation pour l'année 2016/2017. Il s'agissait de dire que nous sommes déterminés à continuer, et d'inviter ceux qui le désirent à participer de ce mouvement depuis leurs pratiques artistiques, sociales et politiques.

La Parole Errante Demain
Un lieu à défendre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Le 29 juin 2016

Lieu

La Parole Errante, 9 rue françois debergue 93100 Montreuil (métro croix de chavaux)

Réservation

Entrée libre

Information

https://www.facebook.com/events/1076317695775473/ https://openagenda.com/la-parole-errante-demain/events/inventons-la-parole-demain?lang=fr


  • 18H30 Ouverture des portes
  • 19H Présentation de la saison 2016/17
  • 20H Banquet
  • 21H Projection de SALAUD D'ARGENT (Que ma langue s'attache à mon palais), Groupe Boris Barnet, 2016, 33', 16mm N&B, France.

Il y a un mois le collectif la Parole errante demain a lancé un appel à programmation pour l'année 2016/2017. Il s'agissait de dire que nous sommes déterminés à continuer, et d'inviter ceux qui le désirent à participer de ce mouvement depuis leurs pratiques artistiques, sociales et politiques. L'appel a été entendu. Tous les lundis, des personnes sont venues nous rencontrer pour exprimer leur soutien au lieu et proposer des projets pour la saison 2016/2017.

Les usagers réguliers du lieu, la compagnie NAJE, le Festival Ta Parole, la Fanfare invisible, le Surnatural Orchestra, le Teatro del silencio, l'Écharpe de Colombine ont réaffirmé leur attachement à la Parole errante et proposer des projets d'ampleurs. Différents collectifs à l'initiative de permanences sociales se sont réunis pour élaborer un projet de Centre social autogéré. Des compagnies de théâtre, des groupes de musiques, des collectifs en lutte, d'autres lieux sont venus nous proposer des événements, des résidences, des ateliers.

Des projets transversaux susceptibles de réunir les différents acteurs de la Parole errante sont en cours d'élaboration : un projet de radio, une université ouverte, etc. Tous ont pris date, en connaissance de cause, pour un calendrier qui pour l'instant n'a pas d'existence officielle, lançant un signal fort au Conseil Départemental : la Parole errante doit continuer, se réinventer depuis un processus ouvert et transparent initié par les premiers concernés. Ce processus est en cours et cet appel à programmation en est la démonstration.

Alors venez nombreux soutenir la Parole errante demain et prendre connaissance de sa saison 2016/2017.

(événement facebook)

---- La présentation sera suivie d'un repas et de la projection du film : SALAUD D'ARGENT (Que ma langue s'attache à mon palais) est une fiction en 16mm noir et blanc tournée entre 2008 et 2014 dans le bâtiment occupé par la coordination des Intermittents & précaires d'Île-de-France et ses entours.

Ce film a été conçu et interprété par des protagonistes de cette coordination, qui fut expulsée. La fable de ce film-essai, extraite de la littérature américaine, se déroule en 1938, dans un café à proximité de la gare de Chicago. Il y est question du récit d'un départ soudain et définitif qui doit s'effectuer dans les 22 minutes, temps nécessaire à une explication. Nous sommes en 2008 dans le XIXe arrondissement de Paris, lorsque commence le tournage. C’est la crise dite des «subprimes» et nous savons que le lieu qui nous abrite est voué à une proche démolition.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Macron pris au piège des symboles
Pendant cinq ans, le chef de l’État a tenté de construire le récit de son mandat par touches symboliques. Mais de l’affaire Benalla aux vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza, ce sont d’autres marqueurs qui ont parlé au plus grand nombre et dessiné les contours de son exercice du pouvoir.
par Ellen Salvi
Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Europe
Boris Johnson et le « partygate » : un scandale qui en cache de plus graves
Le chef du gouvernement britannique se démène pour éviter un vote de défiance contre lui. Au-delà de fêtes clandestines organisées en plein confinement, d’autres affaires ont terni sa réputation depuis deux ans, et montrent l’emprise du secteur privé sur sa politique.
par Ludovic Lamant
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille