l'ABC
Abonné·e de Mediapart

30 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 juil. 2017

Ma description du Tractatus logico-philosophicus de Ludwig Wittgenstein (1)

2.01231 - Pour connaître un objet, il ne faut certes pas connaître ses propriétés externes -- mais bien toutes ses propriétés internes.

l'ABC
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

[Le préambule se trouve ici.]

Le Tractatus logico-philosophicus de Ludwig Wittgenstein est un tout petit traité qui ne compte que 80 pages. Il est composé de 526 propositions numérotées, accompagnées d'une introduction et d'une seule note de l'auteur, qui explique au lecteur comment comprendre la numérotation.

La numérotation de chaque proposition indique son "poids logique"-- selon les mots de l'auteur.  La proposition 2.01, par exemple, a moins de "poids logique" que la proposition 2.1 même si dans le fil du texte, elle apparaît avant elle. Ces deux propositions ont elles-même moins de poids que la proposition 2. Il n'est donc absolument pas nécessaire de lire le traité comme on lirait n'importe quel autre livre, ligne après ligne, page après page (je suis moi-même un lecteur qui a le plus grand mal à lire en diagonal ou à sauter des pages). Cette lecture linéaire n'est pas impossible, mais elle est très difficile. La difficulté principale étant de tenir compte, lors de la lecture de chaque proposition, de son poids logique. On ne peut pas lire de la même manière (avec le même recueillement?) :

2.01231 - Pour connaître un objet, il ne faut pas certes pas connaître ses propriétés externes -- mais bien toutes ses propriétés internes.

et :

2.02 - L'objet est simple.

Ne serait-ce que parce que 2.01231 clôt une série de propositions, tandis que 2.02 en ouvre autre (série de propositions qui va nous dire tout ce qu'il faut savoir sur "l'objet"). Toutes ses propositions au "poids logique" variable étant des développement de la proposition 2.

*

La plupart des éditions donnent une introduction de Bertrand Russell dont Wittgenstein était semble-t-il fort mécontent. (Russell n'aurait pas compris grand chose à son traité). Je me suis dispensé de la lire : bien souvent les introductions m'ennuient et puis, ne m'étais-je pas proposé, pour occuper mon loisir, de ne lire ce traité qu'en comptant que sur mes "lumières naturelles"? (J'apprends en écrivant ces lignes que Benoît Hamon vient d'annoncer qu'il quittait le PS. Il n'y a donc pas que moi qui ne sait pas quoi foutre pendant ses vacances?)

*

A vrai dire, je ne me suis pas mis à lire "comme ça" le Tractatus. Il m'a fallu assez longuement tourner autour de ce traité comme d'un temple aux vivants piliers, dont toutes les portes étaient closes. J'ai plusieurs fois renoncé, comme si une voix me disait : "Zurück! Zurück!"; je suis plusieurs fois revenu.

Pour entrer, pourtant, c'est presque simple : il suffit de commencer par lire les propositions qui ont le plus de poids logiques, celles sans décimal. Il y en a 7, les voici:

  1. Die Welt ist alles, was der Fall ist.
  2. Was der Fall ist, die Tatsache, ist das Bestehen von Sachverhalten.
  3. Das logishe Bild der Tatsachen ist der Gedanke.
  4. Der Gedanke ist der sinnvolle Satz.
  5. Der Satz ist eine Wahrheitsfunktion der Elementarsätze.
  6. Die allgemeine Form der Wahrheitsfunktion ist : [ p, ξ, N(ξ) ].
  7. Wovon man nicht sprechen kann, darüber muss man schweigen.

J'ai arrêté l'allemande seconde langue en quatrième et j'ai d'abord lu ces sept propositions traduites par Gilles-Gaston Granger (désormais GGG) et éditées chez Gallimard (éventuellement G). Les voici :

  1. Le monde est tout ce qui a lieu.
  2. Ce qui a lieu, le fait, est la subsistance d'états de chose.
  3. L'image logique des faits est la pensée.
  4. La pensée est la proposition pourvue de sens.
  5. La proposition est une fonction de vérité des propositions élémentaires.
  6. La forme générale de la fonction de vérité est : [ p, ξ, N(ξ) ].
  7. Sur ce dont on ne peut parler, il faut garder le silence.

La septième est la plus connue, et comme vous le voyez, j'ai décidé de passer outre.

Ces propositions ne sont pas des aphorismes. Ce sont les sept propositions principales d'un traité de logique où tout se tient : le monde, la pensée, la vérité, le silence.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad avait réfuté « catégoriquement » ces accusations.
par Marine Turchi
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal
En Pologne, Roumanie et Hongrie, le parcours du combattant des Ukrainiennes pour accéder à une IVG
Comme aux États-Unis, l’accès à l’avortement est compliqué, voire interdit en Pologne, mais aussi en Roumanie et en Hongrie. Ces pays frontaliers de l’Ukraine hébergent plusieurs centaines de milliers de réfugiées de guerre ukrainiennes sur leur sol, qui n’ont parfois pas d’autre choix que d’avorter dans un autre pays. 
par Helene Bienvenu et Marine Leduc
Journal
Tensions autour de la détention au Gabon de deux Français
Une enquête menée par une juge d’instruction française sur la détention au Gabon de deux Français, dont l’ancien directeur de cabinet du président Bongo Ondimba, provoque des remous. Les avocats des deux détenus s’inquiètent pour leur santé et dénoncent un règlement de comptes politique, mettant en cause le fils aîné du chef de l’État gabonais.
par Fanny Pigeaud

La sélection du Club

Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut
Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA