Fillon marabouté

Selon le vaudou, lorsque les morts veulent saisir le vif, ils peuvent s’introduire par n’importe quel orifice : une narine, une oreille, la bouche...

Acculé, Fillon cherche désespérément à relancer sa campagne. Il s’accroche, disent les uns ; ils s’obstinent, pensent les autres. Mais qui donc, chez les Républicains, lui veut assez de mal pour lui suggérer d’aller souffler sur les cendres du sarkozysme ? Il n’est pas prudent de descendre au royaume des morts, cela n’a jamais réussi à personne. Les fantômes y tournoient à la recherche d’un corps. Selon le vaudou, lorsque les morts veulent saisir le vif, ils peuvent s’introduire par n’importe quel orifice : une narine, une oreille, la bouche... Mais par quel trou l’esprit de Sarkozy est-il entré dans le corps de Monsieur Fion, comme dit Le Pen, le père ? Les Républicains veulent nous faire croire que tout et n’importe quoi peut vous entrer dans l’anus, par inadvertance... Il n’est pas impossible que l’esprit de Sarkozy ait choisi ce trou-là, pour l’acculer...

Quoiqu'il en soit, nous allons être privés de campagne. Nous espérions un vrai échange d'idées, des débats dignes de ceux auxquels nous avons assisté pendant les primaires. Hélas, Macron n'a pas de programme, celui de Fillon a perdu toute sa légitimité, Le Pen envoie ses affidés mentir sur les plateaux de toutes les chaîne d'info en continue. Manipulations, mensonges et séductions, voilà la campagne qui s'annonce.

Après avoir vendu à ses électeurs une autre manière de faire de la politique, Fillon retourne donc aux pieds de son maître. Il a quitté l'habit du présidentiable pour remettre la livrée du "collaborateur". Quelle erreur stratégique! Sarkozy n'a-t-il tiré aucune leçon de ses deux échecs? Après 2012 et 2017, n'a-t-il toujours pas compris que personne ne veut plus de lui? Il s'accroche encore, le bougre; la bête n'est pas tout-à-fait morte! Et Fillon y croit parce que ça bouge encore! Quoi! Hollande sera-t-il le seul à avoir eu un peu de classe en ne se représentant pas? Hélas, Fillon ne semble pas un adepte du retrait (Pénélope en sait quelque chose), mais les Français, eux, ne se laisseront pas acculer!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.