l'ABC
Abonné·e de Mediapart

30 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 oct. 2017

l'ABC
Abonné·e de Mediapart

Un spectacle très-horrible!

La femme est un loup pour la femme.

l'ABC
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Vu aujourd'hui une maman qui rentrait chez elle avec sa petite fille. Un petit bout de chou moins haut que trois pommes et qui manquait encore d'assurance en marchant. Le mère et la fille poussaient toutes les deux une poussette. Je me suis dit qu'on ne s'y prenait jamais assez tôt pour faire d'une petite fille une maman. Qu'il était peut-être sage de lui mettre tout de suite entre les mains, à peine commençait-elle à marcher, poussette et poupon. Le sien, de poupon (j'y jetais un rapide coup d’œil en les dépassant) ne ressemblait plus à rien. Sale et sans habits, il avait un air hébété et glissant dans sa poussette miniature. Le petite maman, elle, semblait déjà résignée mais aussi fatiguée : la rue montait.

"Vous n'avez pas honte?" dis-je à la mère. "Rentrée à la maison, va-t-elle (je désignais sa fille) mettre un petit tablier pour jouer à la dînette?" Non, je ne lui ai pas dit cela. Ce serait penser que les mères sont les premières à genrer leurs enfants, les premières à apprendre à leur fille à serrer les jambes et à laisser à leur garçon la position de confort, les jambes plus ou moins écartées. Ce serait dire que les mères sont responsables du fait que les filles, pourtant meilleures à l'école, disparaissent bien vite de certaines filières ou obtiennent moins souvent, après leurs études, des postes moins gratifiants. Non, les mères ne sont pas les seules responsables, mais elles sont complices. Les mère contribuent à la fabrication des femmes.

Du coup, je me permets de vous soumettre ces quelques réflexions :

  1. Dans une certaine mesure, la femme est un loup pour la femme. Ce sont les journaux féminins, par exemple, qui (dirigés par des femmes, et où des femmes écrivent pour les femmes) construisent, entretiennent et diffusent bon nombre de clichés toxiques pour les femmes. Talons, maquillage, chaussures, sacs, soldes, avec parfois une petite chronique "féministe" après avoir déversé son apologie hebdomadaire des attributs de la "féminité". Les femmes de pouvoir sont rarement de grandes émancipatrices.
  2. Dénoncer la domination masculine a énormément fait avancer la cause des femmes. Mais le fait est que depuis un certain nombre d'années tout cela semble ne plus guère avancer. Plus on est libre, moins on sait comment faire pour l'être davantage. Il me semble que le moment est venu de sortir de cette grille de lecture bien trop simple qui ne nous apporte plus grand chose. Dans nos sociétés où les homme encore dominent, les hommes ne sont pas libres. Leurs goûts, les rôles qu'ils aiment jouer, les professions qu'ils veulent exercer : tout leur est dicté. On n'arrivera jamais à une égalité totale entre les hommes et les femmes tant que l'on ne cherchera pas à libérer aussi les hommes.

Les hommes ont le pouvoir que la société leur donne mais ils ne sont pas plus libres que les femmes. Les femmes n'ont que le pouvoir partiel qu'elles ont réussi à obtenir et que la société consent finalement à leur céder, mais elles ne sont pas libres. Les femmes et les hommes doivent œuvrer à se libérer (le "se" devant ici s'entendre à la fois comme un réfléchi et comme un réciproque) car les hommes et les femmes sont également responsables et complices du social qui les opprime.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec
Journal — Social
Anthony Smith, inspecteur du travail devenu symbole, sort renforcé du tribunal
Devant le tribunal administratif de Nancy ce mercredi, la rapporteure publique a demandé l’annulation des sanctions visant l’agent de contrôle, accusé par le ministère du travail d’avoir outrepassé ses fonctions en demandant que des aides à domicile bénéficient de masques en avril 2020.
par Dan Israel
Journal — Extrême droite
Extrême droite : les larmes (de crocodile) des élites libérales
Les succès électoraux de l’extrême droite, comme en Suède ou en Italie, font souvent l’objet d’une couverture sensationnaliste et de dénonciations superficielles. Celles-ci passent à côté de la normalisation de l’agenda nativiste, dont la responsabilité est très largement partagée.
par Fabien Escalona

La sélection du Club

Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk