L'Aiguillon
Abonné·e de Mediapart

41 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 oct. 2021

TAPIE !!

TAPIE

L'Aiguillon
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

HOMMAGE A LAURENT MAUDUIT

Heureusement qu’il existe encore des journalistes comme Laurent Mauduit!

En effet, les hommages du sommet de l’Etat auxquels se joint toute la clique des bandits capitalistes sont ECOEURANTS !

Ces hommages sont autant d’hommages au Capital flamboyant et destructeur des êtres humains et de la Planète qui a gagné, pour un temps-il faut l’espérer, seulement pour un temps, contre la masse des Travailleurs exploités jusque’à plus soif, épuisés. 

Comment les Français peuvent-ils ne pas comprendre que les hommages de Macron and Co, à l’égard d’un bandit qui a pillé l’Etat sans vergogne, qui a toujours, depuis sa prime jeunesse été roublard et arnaqueur, comme le montre même le reportage de France 2 à 13h30 dimanche,( c’est dire!), sont d’une indécence inouïe à l’égard de la liste des pauvres qui n’a cessé de s’allonger sous Macron.

Macron et sa start-up de Capitalistes n’ont-ils pas honte de célébrer un affairiste dont les méthodes sont celles de la Mafia au moment où le même Macron a annoncé que « Sa » Réforme des retraites allait être pire que la précédente???

Les médias-crasses, le service public (journal de France 2 13h) en tête, n’ont pas honte de mettre en exergue les hommages de gens modestes qui n’ont manifestement aucune conscience de classe, n’ayant pas eu l’opportunité durant une vie remplie par un travail de plus en plus éreintant de s’informer et de s’instruire. Il est évident que, si ces personnes modestes savaient que leur situation difficile actuelle découle sans aucun doute de l’addition des « comportements Tapie », dans notre belle société au capitalisme débridé et sauvage, elles cesseraient sur le champ d’idolâtrer un Bernard Tapie dont l’objectif n’était que « de faire le pas d’argent possible » (sic), au détriment des autres bien sûr, selon les règles capitalistes qui acceptent qu’il y ait « des gagnants et des perdants », même si lesdits gagnants le sont parce qu’ils n’ont cessé de truander les pauvres gens en truandant le fisc et l’Etat et si les perdants le sont après avoir travaillé toute une vie!

Que faut-il penser d’anciens responsables politiques ou haut dignitaires de l’Etat qui, comme P. Joxe dans l’excellent documentaire de Laurent Mauduit, estime implicitement que Tapie ne mériterait pas tant de colère, car « il n’est pas le seul à avoir agi ainsi, (il) en conn(aît) »? Belle éthique ! Si nous suivons ce raisonnement, il ne faudrait plus du tout appliquer le droit ! Pourquoi sanctionner tel automobiliste qui passe au feu rouge, puisque d’autres sont passés sans être pris car la police n’était pas là à ce moment-là. Si Pierre Joxe en connaît d’autres comme Tapie qu’il le dise et qu’on les poursuive plutôt si c’est encore possible!

Pour notre part, nous espérons vivement que la Justice aura les moyens de ne pas laisser les héritiers de Tapie, dont le décès annule toutes les poursuites paraît-il, se gaver avec l’argent de l’arbitrage frauduleux en sa faveur et avec l’argent volé au fisc. Rappelons que le syndicat des inspecteurs des Impôts évalue à près de 80 à 100 milliards la Fraude fiscale annuelle… Et Macron nous dit ensuite qu’il existe un problème de financement des Retraites.

Français Réveillez-vous !

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Entreprises
L’État a fait un cadeau insensé à Bolloré
L’État acquiert pour 31 millions d’euros les installations de l’oléoduc Donges-Metz qu’il devait récupérer gratuitement au terme de la concession octroyée au groupe Bolloré pendant vingt-sept ans. Pendant cette période, ce dernier s’est servi plus de 167 millions d’euros de dividendes.
par Laurent Mauduit
Journal
Pologne : un an après la loi anti-IVG, le bilan s’avère tragique
Conséquence du durcissement de la loi sur l’avortement, les médecins refusent l’interruption de grossesse en cas de détresse du fœtus, jusqu’à mettre en péril la vie des mères. C’est ce qui vient d’arriver, selon sa famille, à Agnieszka, décédée en début de semaine.
par Helene Bienvenu
Journal — Extrême droite
Marine Le Pen et la presse : les coulisses d’une opération de séduction
La candidate du RN, qui présentait mercredi ses vœux à la presse, a radicalement changé de stratégie vis-à-vis des journalistes. Après des années de rapports houleux, Marine Le Pen tente de normaliser les relations, avec d’indéniables succès au regard de sa banalisation dans certains médias.
par Lucie Delaporte
Journal
Le logement menacé par la financiarisation
Un rapport commandé par le groupe écologiste au Parlement européen et publié jeudi dresse un tableau inquiétant de la financiarisation du logement sur le Vieux Continent. Avec, souvent, l’appui des pouvoirs publics.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss
Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
En Afghanistan, on décapite impunément les droits des femmes
Les Talibans viennent d’édicter l’interdiction de toute visibilité du visage féminin dans l’aire urbaine, même celle des mannequins exposés dans les commerces. Cette mesure augure mal pour l’avenir des droits de la population féminine, d’autant qu’elle accompagne l’évacuation forcée des femmes de l’espace public comme des institutions, établissements universitaires et scolaires de l’Afghanistan.
par Carol Mann
Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre