La vie est trop belle (leçon Hellène)

 

La vie est trop précieuse pour être sérieuse, la vie est trop joyeuse pour être rigoureuse. La vie est trop sincère, elle, ce grand mystère, elle, qui m’est trop chère ne saurait demeurer austère. Cette vie, qui ne tient qu’à un fil, notre vie est trop fragile pour se priver sans cesse, pour toujours en garder pour demain ; certains promettent l'éternité oubliant de vivre le jour présent.

 

Les gens sérieux et raisonnables s’empêchent de rêver, maitrisent leurs pensées, oublient la réalité, la décence et la beauté. Ils sont de la partie car ils côtoient les faiseurs de rois, papes, nababs et diplomates, ils se gonflent de leur suffisance mais leur raffinement est indécence, leurs combines insultent la dignité, leurs attitudes guindées ne sont que des pitreries masquées.

La vie court, la vie vole, la vie batifole, la vie surgit à l’improviste, la vie s’invite toujours à ta table, passant par la porte ou la fenêtre, se glissant sous le porche, sois vif et saisis là chaque jour si tu ne veux pas vivre étriqué, enfermé

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.