Sectaires ou cyniques ? Lesquels vous vont bien au teint ?

 

François Fillon, homme de bien peu, qui s'est drapé durant toute une vie d'hypocrite dans l'habit de la vertu morale irréfragable, a récemment montré sa vraie nature au nez et à la barbe des personnes habilitées par elles-mêmes, à distribuer la médaille du mérite citoyen, dans un Landernau médiatique qui n' a pas son pareil, pour faire prendre des vessies pour des lanternes, au petit peuple qui n'en peut mais, de ces mystifications sur commande !

 

Le gars Platon après une vie de débauches, occupée à sodomiser son petit laudateur sur pattes, a un jour découvert l'existence d'un certain Socrate, philosophe haut en couleurs, au langage sans concessions contre l’hypocrisie générale de son époque.

 

Platon en voyant le mastard à l’œuvre dans une envolée dont il avait le secret, contre les ignobles de son temps, fut pris d'une attirance irrésistible pour le maître.

 

A la fin du cours magistral, sans véritable tronc commun en vérité, Platoune alla dire à son déjà vainqueur,

« Maître ! Fais de moi, ce que tu veux ! », les larmes de bonheur ruisselant sur son visage de futur déviergé du cul !

Fillon a-t-il dîné récemment avec Patrick Buisson le pâleur ?

 

That is the question !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.