LaMàO
Association de parents et amis de personnes autistes.
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 mai 2016

Notre politique, c'est l'accueil, notre pratique, c'est l'invention

Manifeste de notre association : Nous avons rencontré l’autisme, et l’autisme nous a rencontrés. Cette collision a produit en nous ce que produit l’amour : affolement, emballement, sidération, frayeur, vertige, et nous a transformés à jamais, ceux de nous que l’on dit autistes, et ceux que l’on ne dit pas.

LaMàO
Association de parents et amis de personnes autistes.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Notre politique, c’est l’accueil, notre pratique, c’est l’invention.

Nous avons rencontré l’autisme, et l’autisme nous a rencontrés. Cette collision a produit en nous ce que produit l’amour : affolement, emballement, sidération, frayeur, vertige, et nous a transformés à jamais, ceux de nous que l’on dit autistes, et ceux que l’on ne dit pas.

Nous avons rencontré l’autisme en tant qu’assignation. Pour la science. Pour l’administration. Pour l’éducation nationale... Mais pour nous ? C’est notre enfant, notre frère, notre ami, que nous voulons rencontrer. Ceci est notre politique, notre poétique. Nous ne voulons pas plus vaincre l’autisme que nous ne souhaitons vaincre l’amour. Un amour qui ne serait qu’inquiétude du futur manquerait le présent des petites choses.

Nous sommes des parents chanceux. Chaque humain qui un jour devient parent découvre que rien ne l’a réellement préparé à ce qui lui tombe dessus : l’être-parent. Et il y a une chose beaucoup plus diffcile que de ne pas avoir l’enfant rêvé, c’est de réaliser qu’on ne sera pas le parent parfait. Nous sommes fers d’être ce que nous sommes, imparfaits, un peu dépassés, débordés, attendris, décidés à être et assumer ce que nous sommes, vivants en somme, résistants aux assauts de la normalisation et du management. C’est ce qui nous permet d’accueillir, d’aimer, de respecter nos enfants imparfaits. Ceux que l’on dit autistes, et ceux que l’on ne dit pas. Nous sommes, nous aussi des insoumis de l’éducation.

Nous n’avons pas de théorie de l’autisme, mais nous avons une politique, c’est l’accueil. Nous n’avons pas de théorie de l’autisme, mais nous avons une pratique, c’est l’invention.

C’est ce qui fonde La Main à l’Oreille.

La main à l’oreille est née avec l’année de l’autisme Grande cause nationale. Alors que l’on nous promettait la réduction de l’autisme à sa seule dimension défcitaire et de sa prise en charge à la seule approche rééducative, voilà que nous, parents, amis, personnes autistes, avons décidé de faire entendre une parole autre. Notre approche ouverte et citoyenne a immédiatement rencontré un écho prouvant le besoin auquel elle répond. Les adhésions reçues, les textes et contributions enthousiastes de parents de plusieurs générations, que l’on peut retrouver sur notre blog http://lamainaloreille.wordpress.com en témoignent.

Nous avons aujourd’hui 8 antennes régionales et 3 internationales (Belgique, Suisse, Russie). Chaque antenne décide de ses activités : café des parents, groupes de discussion parents- professionnels, ateliers, projets innovants pour l’accueil, le répit... Nous avons noué des liens avec d’autres associations, des municipalités, des institutions, ce qui nous a amenés à contribuer à la création en 2014, avec d’autres associations amies, du RAAHP (Rassemblement pour une Approche Humaniste et Plurielle des Autismes). Nous avons obtenu de faire partie du Comité National de l’Autisme, même si nous y sommes minoritaires dans le paysage souvent violent des associations françaises. Grain de sable dans la machine à standardiser, ou petit caillou dans la chaussure des lobbyistes, nous faisons entendre notre voix autre.

LaMàO, lieu d’adresse pour nos enfants

Dès notre première année de création, c’est avec la projection du merveilleux flm « D’autres voix » de notre ami Ivan Ruiz, parent et fondateur de l’association catalane TEAdir que nous nous sommes ouverts à la richesse des mondes autistiques. Aujourd’hui, nous parents ou accompagnants - Eugénie, Laurence, Valérie, Marc, Violette, Marie-Annick - passons derrière la caméra ou captons dans l’écrit la rencontre et la belle complicité que nous avons établie avec nos enfants.

Projection du film "D'Autres voix" d'Iván Ruiz à Paris. © Alessandro Manna

Notre exposition « Singulières résonances » suscité l’admiration des visiteurs. Elle s’agrandit régulièrement et produit maintenant des effets “acoustoufants”. Lucile et Martín ont exposé ensemble à Saragosse (Espagne) et attiré autour d’eux des plasticiens et des danseurs émus par la puissance de leur expression. Enzo - qui a fait un tabac auprès des professionnels du numérique - vient à chaque vernissage et veille à ce que ses œuvres les plus récentes soient exposées. Après le tragique 13 novembre à Paris, plusieurs d’entre eux nous ont fait parvenir, dans l’urgence, des productions spécifques, certains pour la première fois.

Hommage 13/11 Attentats de Paris © LaMàO

C’est ainsi qu’après les parents, ce sont maintenant les jeunes qui viennent chercher dans LaMàO une adresse où loger leur demande. Mahé s’enquiert auprès de ses parents si les gens qu’il va rencontrer sont « des amis de LaMàO ».  Joël a tenu à publier sur le site une offre de traité de paix entre fans de mondes de fantaisie rivaux (Disney, DreamWorks, etc). A l'heure où l'autre différent est regardé comme un ennemi, notre orientation maintenue sans condition de l'accueil de l'autre nous est d’un profond réconfort.

2016 est l’année de la persévérance. Adhérez, participez, chacun à sa mesure, chacun à son désir. C’est cela, La Main à l’Oreille. 

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Salaires
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener