Les résistants : Les jours heureux courant humaniste

"sale macaroni tu manges le pain des Français" disait-ont aux Italiens expatriés en France. N'oublions pas notre devoir de mémoire concernant la Seconde Guerre mondiale. Ce témoignage est extrait du film "les jours heureux" il est pour moi un hommage et un prolongement du devoir de mémoire contre le racisme de nos anciens.

La résistance Française a défendu des valeurs humanistes profondes contre la xénophobie. Nos descendants se sont ainsi battues pour plus jamais de telles souffrances puissent naître dans un fragment de la société. En pleins débat sur la loi "confortant les principes républicains", un vieux remake d'un film déjà passé montre son ombre. Celle d'une xénophobie est une fragmentation profonde de la société.

Le film les jours heureux est émouvant, poignant et donne courage à tous ceux qui luttent sans relâche pour la liberté. Un résistant disait "Je suis une goutte d'eau dans l'océan , mais l'océan est une multitude de gouttes d'eau". Combattre jusqu'au le dernier souffle les propos haineux et les idéologies racistes étaient le premier combat de nos anciens. Il y a également dans cette histoire une parabole, la résistance face à des valeurs inhumaines est toujours triomphante.

Extrait du documentaire - Les Jours Heureux © Gilles Perret

 

Pour finir : Le chant des partisans nous éclaire telle une veilleuse à ne jamais éteindre. Notre actualité nous amène à penser que certaines menaces racistes se profilent avec de véritables accusations...

Le chant des partisans © Résistant - Programme les Jours Heureux

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.