Lamia Oualalou
Journaliste
Pigiste Mediapart

250 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 mai 2010

Lamia Oualalou
Journaliste
Pigiste Mediapart

Pour combattre l’hypertension, le ministre de la santé brésilien a un remède: plus de sexe!

Connu pour ses positions polémiques – notamment en faveur de l’avortement dans un pays où il est toujours interdit, déclenchant la colère de l’Eglise –, le ministre de la santé brésilien, José Gomes Temporão, occupe de nouveau les unes des journaux.

Lamia Oualalou
Journaliste
Pigiste Mediapart

Connu pour ses positions polémiques – notamment en faveur de l’avortement dans un pays où il est toujours interdit, déclenchant la colère de l’Eglise –, le ministre de la santé brésilien, José Gomes Temporão, occupe de nouveau les unes des journaux. En annonçant qu’un quart des Brésiliens souffraient d’hypertension aujourd’hui, contre 21,5% en 2006 – une hausse qui s’explique aussi par une plus grande affluence dans les hôpitaux –, il a assuré que la prévention était la meilleure façon d’éviter la maladie. Les Brésiliens doivent, selon lui, changer leurs habitudes alimentaires et pratiquer plus d’activités physiques, en particulier le sexe. «En plus de manger cinq fruits et légumes par jour, je recommanderais bien de faire l’amour cinq fois par jour!», a-t-il déclaré en plaisantant. Plus sérieux, il a résumé: «Dansez, faites l’amour, contrôlez votre poids, changez de régime alimentaire, faites du sport, et surtout, mesurez régulièrement votre tension! Selon lui, «le sexe est un élément très important dans la vie. Ce n’est pas le seul facteur, mais il est très important ». Temporão considère que les professionnels de la santé ont encore du mal à traiter des questions sexuelles. En acceptant d’aborder sans détour la question du sexe, notamment dans la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles, le Brésil est devenu un pays modèle, cité par l’Organisation mondiale de la santé pour ses politiques de prévention et une épidémie limitée du sida.

Le président Lula a relayé le conseil cette semaine. Lors d’une visite dans la municipalité d’Ipojuca, dans le Pernambuco (Nordeste), il a fait taire le maire, Pedro Serafim, qui se plaignait de sa fatigue. Devant un public hilare, il a lancé: «Mon ministre de la santé a dit que pour faire tomber la pression, il fallait faire l’amour. Alors, compagnon, arrête de te plaindre, à l’attaque!»

Depuis hier, une blague circule sur internet, selon laquelle les médecins sont assaillis de questions depuis la déclaration du ministre. Ils demanderaient la création d’une commission spéciale pour éclairer la situation. Voici une petite sélection des questions qui agiteraient les Brésiliens :

- Sera-t-il possible de justifier une absence de travail avec une facture de motel, en expliquant qu’il s’agit d’une cure ?

- Peut-on déduire les frais de bordel, motel et sex-shop de la déclaration d’impôts ?

- La monogamie n’est-elle pas un péril pour la santé ?

- Peut-on considérer la masturbation comme de l’automédication ?

- La partouze peut-elle être considérée comme un traitement collectif ?

- Peut-on considérer les prostituées comme des professionnelles de la santé ?

- L’expression « jouir d’une bonne santé » signifie bien ce à quoi je pense ?

- L’obsession sexuelle serait-elle une hypocondrie ?

- Qu’est-ce que mon dentiste veut dire exactement lorsqu’il me recommande de faire attention à la « santé orale » ?

- Et pour finir : les politiques ne devraient-ils pas avoir une santé de fer, puisqu’ils passent leur vie à baiser le peuple ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial