lamuledupape
lamuledupape.com
Abonné·e de Mediapart

69 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 janv. 2022

lamuledupape
lamuledupape.com
Abonné·e de Mediapart

À Nîmes, des identitaires agressent les opposant∙es à une réunion pro-Zemmour

Des manifestant·es s'étaient mobilisé·es contre la tenue d'un rassemblement du mouvement Reconquête. Des pro-Zemmour et des membres de la Ligue du Midi les ont violemment attaqué·es dès le déploiement de leur banderole.

lamuledupape
lamuledupape.com
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il est 18h30. Derrière les arènes de Nîmes, le grand café de la bourse est bondé. De l’extérieur, on distingue à travers les grandes vitres de l’établissement des dizaines de personnes serrées les unes contre les autres. Devant l’entrée du bâtiment, en guise de service d’ordre, la Ligue du Midi est là. La présence des militant∙es identitaires n’est pas le fruit du hasard. À l’intérieur, c’est une réunion du comité local du parti d’Eric Zemmour, Reconquête Gard, qui se tient.

« Si impossible n’est pas français, sa déclinaison gardoise, elle, est bien de Droite souverainiste et patriote », affichait la section lors de sa création le 11 décembre dernier. Une volonté incarnée par les têtes du parti. Le président, Marc Taulelle, élu à la mairie de Nîmes, s’est vu retiré par le maire LR sa délégation à la construction et à la rénovation énergétique des bâtiments pour avoir fait venir Zemmour dans la ville en octobre, événement qui avait d’ailleurs fait salle comble. Mais la figure la plus connue reste le vice-président, Samuel Lafont. Figure médiatique invitée sur les plateaux télévision, co-responsable des réseaux sociaux pendant la campagne de François Fillon aux dernières présidentielles, co-fondateur du site de désinformation d’extrême droite Damoclès et membre de l’équipe de campagne d’Eric Zemmour… Le CV est bien fourni.

Il faut dire que le terrain gardois est favorable à l’implantation des militant∙es zemmouristes. En 2017, Marine Le Pen était arrivée en tête du premier tour avec 29,3% des suffrages exprimés. Aujourd’hui, de plus en plus de sympathisant∙es des partis de droite rejoignent le mouvement d’Eric Zemmour, celui-ci profitant d’un essoufflement des partis traditionnels. Ainsi, selon ses propres chiffres – que l’on peut par ailleurs soupçonner d’être gonflés – Reconquête enregistrerait 1 000 adhérent∙es ainsi que 3 000 sympathisant∙es déclarés dans le Gard.

Mais cela ne se fait pas sans résistance des militant∙es de gauche. Lors de cette réunion publique, ielles étaient d’ailleurs une quarantaine à manifester devant le café contre les idées de celui qui a été condamné pour la troisième fois pour incitation à la haine. Alors que les militant∙es s’approchent du lieu du rassemblement, les insultes ne tardent pas à fuser avec les identitaires présents devant l’établissement. C’est une banderole qui déclenchera l’agression des opposant∙es à Zemmour par les identitaires armés de lacrymos à main, laquelle se terminera par l’intervention des forces de l’ordre. Ces derniers se placent face aux manifestant∙es protégeant le lieu de la réunion et les personnes qui y participent. Ils y resteront jusqu’au départ des militant∙es, sans plus d’intervention malgré les sollicitations et les dénonciations de port d’armes. Bilan de la soirée : 1 blessé et deux personnes gazées.

Des pro-Zemmour attaquent des contremanifestant·es à Nîmes © La mule - Le média qui s'entête

Voir un autre angle de vue par @Adrien-arbl

Partout où Zemmour se rend pour sa campagne, et malgré quelques efforts de discrétion, des heurts éclatent. Combien d’images de violences allons-nous encore voir inonder les réseaux pendant cette campagne présidentielle ? Combien de militant∙es devront encore mettre en jeu leur intégrité physique pour affirmer leur rejet de la haine ? Combien de blessé∙es Zemmour, qui souffle sur les braises, attise la haine et aggrave les fractures que notre société connaît, aura-t-il encore sur la conscience ? Si tant est qu’il en ait une.

Illustration 2

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte