lamuledupape
lamuledupape.com
Abonné·e de Mediapart

68 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 janv. 2022

À Nîmes, des identitaires agressent les opposant∙es à une réunion pro-Zemmour

Des manifestant·es s'étaient mobilisé·es contre la tenue d'un rassemblement du mouvement Reconquête. Des pro-Zemmour et des membres de la Ligue du Midi les ont violemment attaqué·es dès le déploiement de leur banderole.

lamuledupape
lamuledupape.com
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il est 18h30. Derrière les arènes de Nîmes, le grand café de la bourse est bondé. De l’extérieur, on distingue à travers les grandes vitres de l’établissement des dizaines de personnes serrées les unes contre les autres. Devant l’entrée du bâtiment, en guise de service d’ordre, la Ligue du Midi est là. La présence des militant∙es identitaires n’est pas le fruit du hasard. À l’intérieur, c’est une réunion du comité local du parti d’Eric Zemmour, Reconquête Gard, qui se tient.

« Si impossible n’est pas français, sa déclinaison gardoise, elle, est bien de Droite souverainiste et patriote », affichait la section lors de sa création le 11 décembre dernier. Une volonté incarnée par les têtes du parti. Le président, Marc Taulelle, élu à la mairie de Nîmes, s’est vu retiré par le maire LR sa délégation à la construction et à la rénovation énergétique des bâtiments pour avoir fait venir Zemmour dans la ville en octobre, événement qui avait d’ailleurs fait salle comble. Mais la figure la plus connue reste le vice-président, Samuel Lafont. Figure médiatique invitée sur les plateaux télévision, co-responsable des réseaux sociaux pendant la campagne de François Fillon aux dernières présidentielles, co-fondateur du site de désinformation d’extrême droite Damoclès et membre de l’équipe de campagne d’Eric Zemmour… Le CV est bien fourni.

Il faut dire que le terrain gardois est favorable à l’implantation des militant∙es zemmouristes. En 2017, Marine Le Pen était arrivée en tête du premier tour avec 29,3% des suffrages exprimés. Aujourd’hui, de plus en plus de sympathisant∙es des partis de droite rejoignent le mouvement d’Eric Zemmour, celui-ci profitant d’un essoufflement des partis traditionnels. Ainsi, selon ses propres chiffres – que l’on peut par ailleurs soupçonner d’être gonflés – Reconquête enregistrerait 1 000 adhérent∙es ainsi que 3 000 sympathisant∙es déclarés dans le Gard.

Mais cela ne se fait pas sans résistance des militant∙es de gauche. Lors de cette réunion publique, ielles étaient d’ailleurs une quarantaine à manifester devant le café contre les idées de celui qui a été condamné pour la troisième fois pour incitation à la haine. Alors que les militant∙es s’approchent du lieu du rassemblement, les insultes ne tardent pas à fuser avec les identitaires présents devant l’établissement. C’est une banderole qui déclenchera l’agression des opposant∙es à Zemmour par les identitaires armés de lacrymos à main, laquelle se terminera par l’intervention des forces de l’ordre. Ces derniers se placent face aux manifestant∙es protégeant le lieu de la réunion et les personnes qui y participent. Ils y resteront jusqu’au départ des militant∙es, sans plus d’intervention malgré les sollicitations et les dénonciations de port d’armes. Bilan de la soirée : 1 blessé et deux personnes gazées.

Des pro-Zemmour attaquent des contremanifestant·es à Nîmes © La mule - Le média qui s'entête

Voir un autre angle de vue par @Adrien-arbl

Partout où Zemmour se rend pour sa campagne, et malgré quelques efforts de discrétion, des heurts éclatent. Combien d’images de violences allons-nous encore voir inonder les réseaux pendant cette campagne présidentielle ? Combien de militant∙es devront encore mettre en jeu leur intégrité physique pour affirmer leur rejet de la haine ? Combien de blessé∙es Zemmour, qui souffle sur les braises, attise la haine et aggrave les fractures que notre société connaît, aura-t-il encore sur la conscience ? Si tant est qu’il en ait une.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
En Seine-Maritime, Alma Dufour veut concilier « fin du monde et fin du mois »
C’est l’un des slogans des « gilets jaunes » comme du mouvement climat. La militante écologiste, qui assume cette double filiation, se lance sous les couleurs de l’union de la gauche sur ce territoire perfusé à l’industrie lourde, qui ne lui est pas acquis.
par Mathilde Goanec
Journal — Sports
Ligue des champions : la France gagne le trophée de l’incompétence
La finale de la compétition européenne de football, samedi à Saint-Denis, a été émaillée de nombreux incidents. Des centaines de supporters de Liverpool ont été nassés, bloqués à l’entrée du stade, puis gazés par les forces de l’ordre. Une faillite des pouvoirs publics français qui ponctue de longues années d’un maintien de l’ordre répressif et inadapté, souvent violent.
par Ilyes Ramdani
Journal — Europe
En Italie, Aboubakar Soumahoro porte la voix des ouvriers agricoles et autres « invisibles »
L’activiste d’origine ivoirienne, débarqué en Italie à l’âge de 19 ans, défend les ouvriers agricoles migrants et dénonce le racisme prégnant dans la classe politique transalpine. De là à basculer dans la politique traditionnelle, en vue des prochaines élections ? Rencontre à Rome. 
par Ludovic Lamant
Journal — Moyen-Orient
Le pouvoir iranien en voie de talibanisation
La hausse exponentielle des prix pousse à la révolte les villes du sud et de l’ouest de l’Iran. Une contestation que les forces sécuritaires ne parviennent pas à arrêter, tandis que le régime s’emploie à mettre en place une politique de ségrégation à l’égard des femmes.
par Jean-Pierre Perrin

La sélection du Club

Billet de blog
Mères célibataires, les grandes oubliées
Mes parents ont divorcé quand j'avais 8 ans. Une histoire assez classique : une crise de la quarantaine assez poussée de la part du père. Son objectif à partir de ce moment fut simple : être le moins investi possible dans la vie de ses enfants. Ma mère s'est donc retrouvée seule avec deux enfants à charge, sans aucune famille à proximité.
par ORSINOS
Billet de blog
« La puissance des mères », extrait du livre de Fatima Ouassak
A l'occasion de la fête des mères, et de son braquage par le Front de mères pour faire de cette journée à l'origine réactionnaire une célébration de nos luttes et de nos victoires, extrait du livre « La Puissance des mères, pour un nouveau sujet révolutionnaire » de Fatima Ouassak. Il s'agit de la conclusion, manifeste écologiste, féministe et antiraciste, lue par Audrey Vernon.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Les mères peuvent-elles parler ?
C'est la nuit. Les phares des voitures défilent sur le périphérique balayant de leurs rayons lumineux le lit et les murs de ma chambre d'hôpital. Je m'y accroche comme à un rocher. Autour de moi, tout tangue. Mon bébé hurle dans mes bras.
par Nina Innana
Billet de blog
Pourquoi la fête des Mères est l’arnaque du siècle
À l’origine la Fête des Mères a donc été inventé pour visibiliser le travail domestique gratuit porté par les femmes. En effet, Anna Jarvis avait créé la Fête des Mères comme une journée de lutte pour la reconnaissance du travail domestique et éducatif gratuit ! Aujourd'hui personne n'est dupe sur les intérêts de cette fête et pourtant...
par Léane Alestra