Contrôle postal sur le courrier de Marianne.fr, devenue Marianne.net

Marianne a été en perte d'identité Postale, en 2012, avant même que son nom de domaine marianne2.fr soit mis en vente. Félicitons les deux journalistes, victimes d'interception de leur courrier, d'avoir pu remettre en ligne leur article, sous le lien http://www.marianne.net/Comment-une-multinationale-a-voulu-destabiliser-un-elu-du-Parti-de-gauche_a220420.html

La Distribution du Courrier PARIS  10 PDC1 République n'a pas osé identifier la boîte aux lettres du Journal  Marianne

Marianne introuvable

Or ma lettre recommandée était clairement destinée aux deux salariés de Marianne, auteurs de l'article

http://www.marianne2.fr/Comment-une-multinationale-a-voulu-destabiliser-un-elu-du-Parti-de-gauche_a220420.html

suscité par la multinationale Lyonnaise-des-Eaux , comme l'est mon précédent billet dans Médiapart.

Recto d'enveloppe recommandée

Le diagnostic "Anomalie d'adresse" a été changé, dès le retour à Orsay, en celui de "Pli Refusé". Refusé par qui?

Verso d'enveloppe refusée

J'attends un démenti, demandé le 10 vers 18 h à Madame Catherine CATHALA (c.cathala_at_journal-marianne.com)

Si j'en croyais 01 53 72 29 00, un glissement de fonction aurait attribué à C.Cathala (Marketing director of Marianne) la Direction de la Diffusion interne du courrier arrivé rue Boulanger, avec mission de retourner à l'envoyeur tous les courriers recommandés, et ceux-là seulement. A titre d'expérience risquée, mais peu coûteuse, je lui ai le 11-07-2012 retourné depuis Orsay le même courrier dans une nouvelle enveloppe, affranchie cette fois à 1,45 euro seulement.  Les 2 journalistes n'ont pas encore été autorisés par la Directrice à me transmettre un e-mail de réception, "sans garantie d'avoir lu et compris". 

Marianne refuse son courrier

Ces deux "pour cause" contradictoires apportent présomption d'une collusion entre certains salariés du Groupe La Poste, du Journal Marianne, de la Lyonnaise des Eaux...menacés de "mobilité". Ou bien d'une collusion entre leurs employeurs, également impuissants à imposer la transparence. 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.