L'assiette au beurre
En fait, j’ai toujours voulu être écrivain. Et puis, la retraite, le temps libre, l’envie, le désir, et puis c’est parti, j’ai franchi la ligne
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

1 Éditions

Billet de blog 14 avr. 2013

Les loups sont entrés dans Paris.

L'assiette au beurre
En fait, j’ai toujours voulu être écrivain. Et puis, la retraite, le temps libre, l’envie, le désir, et puis c’est parti, j’ai franchi la ligne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Un petit retour en arrière s’impose pour comprendre comment la "Manif pour tous" a réussi à draper dans un manteau de respectabilité une position extrême dans ses contenus et dans sa forme. En mai 2012, François Hollande est élu avec une promesse qui n’a pas été au coeur de la campagne et qui rallie une majorité de l’opinion. Tout le monde pense alors que l’Église fera une opposition de principe, sans plus, pour ne pas être identifiée aux ultras de Civitas. C’est alors qu’apparaît la Manif pour tous avec à sa tête une noceuse homo-friendly en sweat rose, Frigide Barjot. Elle parle de droit et de filiation. Avec des réseaux riches et influents, elle parvient à fédérer une opposition populiste semblable à celle des Tea Party (Le nouvel Obs)

© Thierry Jiménez Scholberg

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups ont regardé vers Paris
De Croatie, de Germanie
Les loups ont regardé vers Paris
Tu peux sourire, charmante Elvire
Les loups regardent vers Paris. (Serge Reggiani)

Le « Printemps français » intègre aujourd’hui deux mouvances. D’un côté, une tendance ultra, qui souhaite renverser le gouvernement et estime que le Front national les a laissé tomber en désertant le combat contre le mariage pour tous. De l’autre, une tendance qui souhaite jouer la carte Christine Boutin aux municipales en 2014, et veut obtenir le maximum d’élus avec le parti chrétien démocrate (PCD). Si le FN ne prend pas part à ce mouvement, le député d’extrême droite (ex-FN) Jacques Bompard y est lui impliqué. (Médiapart)

Les loups ououh! ououououh!
Les loups ont envahi Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Les loups ont envahi Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Les loups ont envahi Paris. (Serge Reggiani)

Mais ce mouvement n’est pas structuré. Il est composé d’un tas de petits groupes aux contours flous. Leur point commun : il s’agit de groupuscules issus de l’extrême droite catholique.  On retrouve ainsi les illuminés de Civitas. Se revendiquant du Printemps français, ils se retrouvent tous les soirs devant le Sénat pour prier contre le mariage gay. Généralement pas plus d’une petite vingtaine, accompagnés de leurs enfants, ils chantent genoux à terre puis s’en vont. Dans le même genre, les royalistes de l’Action française squattent les Manifs pour tous en rêvant à un changement de régime. Le secrétaire général Olivier Perceval assure qu’ils seront présents à toutes les manifestations pour « aider le régime à tomber ».  Très actifs également, les jeunes du Bloc identitaire, du Groupe union défense (GUD) et de l’Union nationale interuniversitaire (UNI) relaient les appels à manifester du Printemps français et semblent en initier certains. (RUE 89)

Attirés par l'odeur du sang
Il en vint des mille et des cents
Faire carousse, liesse et bombance
Dans ce foutu pays de France
Jusqu'à ce que les hommes aient retrouvé
L'amour et la fraternité... Et alors (Serge Reggiani)

Et alors…

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — États-Unis
L’écrivain Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie se trouvait sous assistance respiratoire, après avoir été poignardé le 12 août, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York. De premiers éléments sur le profil de l’agresseur témoignent d’une admiration pour le régime iranien.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier
Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac
Billet de blog
Croissance énergétique : et si le nucléaire n'était pas la solution ?
On trouve ici et là des aficionados du nucléaire pour expliquer que pour continuer à consommer et à croitre sur le rythme actuel, il suffit de construire des centrales nucléaires. C'est d'ailleurs l'essence du plan pour l'énergie de notre renouveau président. Alors causons un peu croissance énergétique et centrales nucléaires.
par Haekel