Laura TUFFERY
Chroniqueuse cinéma, Historienne, professeur d'Histoire et de cinéma. Historiadora y crítico de cine basada en Paris.
Abonné·e de Mediapart

62 Billets

1 Éditions

Billet de blog 5 déc. 2013

Laura TUFFERY
Chroniqueuse cinéma, Historienne, professeur d'Histoire et de cinéma. Historiadora y crítico de cine basada en Paris.
Abonné·e de Mediapart

"Comment j'ai détesté les maths" d'Olivier Peyon ou les Maths au rattrapage!

Derrière un titre si scolaire qu'il peut sembler rébarbatif ou essentiellement pédagogique, Olivier Peyon réussit à livrer un documentaire passionnant, inattendu dans sa forme aérienne, qui parvient à captiver de toute évidence, au-delà du monde enseignant et de la sphère scientifique

Laura TUFFERY
Chroniqueuse cinéma, Historienne, professeur d'Histoire et de cinéma. Historiadora y crítico de cine basada en Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Derrière un titre si scolaire qu'il peut sembler rébarbatif ou essentiellement pédagogique, Olivier Peyon réussit à livrer un documentaire passionnant, inattendu dans sa forme aérienne, qui parvient à captiver de toute évidence, au-delà du monde enseignant et de la sphère scientifique : Bourbaki n'a qu'à bien se tenir!

 Comment parler des mathématiques sans se livrer à un cours de maths, ni céder aux lieux communs qui s’y rattachent ? C’est sans doute le point fort de ce documentaire qui préserve aux mathématiques leur mystère intrinsèque tout en les rendant attrayantes en s’attachant davantage à restituer une atmosphère, une ambiance, celle des salles de cours, des témoignages de mathématiciens et de professeurs de mathématiques. Olivier Peyon atteint ainsi au moins deux objectifs en ayant choisi le parti pris de la promenade : celui d’une démocratisation d’une discipline réputée prohibée aux néophytes et une certaine poétique du savoir en plaçant le beau et le doute en exergue de son sujet.

Bien qu’il place la question de la responsabilité au cœur de son documentaire, où comment des algorithmes peuvent conduire à des paris économiques aux conséquences politiques dramatiques, Olivier Peyon évite avec bonheur le pamphlet, l’étude sociologique ou le documentaire somme et historique sur un sujet aussi aride que les mathématiques, ce qui était sans doute le piège majeur de son sujet. En promenant sa caméra aux quatre coins du monde et en laissant libre cours à la parole des mathématiciens, tantôt devant leur tableau noir, tantôt dans leurs séminaires ou en pleine démonstration, Olivier Peyon déroule un documentaire qui propose des visages, des caractères, des paysages et offre de véritables moments d’émotion, qui sont ceux, partagés, des mathématiciens face au doute, à l’erreur ou à la beauté d’une démonstration.

Qu’apprend-t-on réellement dans ce documentaire qui a le mérite de laisser le spectateur sur sa faim et de ne jamais le rassasier totalement ? L’humilité mais aussi la rigueur d’une démarche habitée par le doute, l’erreur mais aussi le plaisir que procure le questionnement premier, celui de l’enfance qui dans ses balbutiements parvient au travers de solutions provisoires à avoir en bouche le goût du questionnement. Ainsi des mathématiques à la poésie, à la musique, à la philosophie et à l’histoire il n’y aurait qu’un pas, celui de l’enquête, des interrogations premières auxquelles il n’y a pas de réponses définitives, inébranlables. Propédeutique de tout raisonnement ou de toute démarche existentielle, les mathématiques deviennent ainsi présentées, hors des murs et de leur jargon, de par la construction intelligente du documentaire et ses partis pris, une véritable invitation à un questionnement plus ludique que savant, et l’air de rien, le spectateur est ainsi accompagné sans effort apparent à épouser une démarche mathématique dans la sensibilité plus que dans le raisonnement.

Au terme de ce documentaire pour lequel il n’est nul besoin d’avoir une solide culture scientifique mais simplement une appétence et une curiosité en éveil, Comment j’ai détesté les maths pourrait bien amener ceux qui en sont ou furent dépités durant leur scolarité – les mathématiques modernes comme point de rupture sont également abordées de manière cocasse pour la génération qui eut à en souffrir-  à les redécouvrir à l’intersection de toute discipline qui se propose d’avoir comme démarche la rigueur, le doute et la liberté au cœur de toute réflexion.

 Laura Tuffery

Sortie salles le 27 novembre 2013

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Éducation et enseignement supérieur
Prof harcelée par l’extrême droite : « Maintenant, il faut une protection policière pour réfléchir sur la fraternité ? »
Sophie Djigo, enseignante de philosophie en classe préparatoire à Valenciennes, a été la cible d’une campagne en ligne parce qu’elle organisait une sortie pédagogique dans une association d’aide aux migrants à Calais. Elle demande à l’Éducation nationale de « protéger les collègues ».
par Célia Mebroukine
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Justice
Affaire « Paul Bismuth » : Sarkozy prend ses distances avec les autres prévenus
L’ancien président conteste avoir commis la moindre infraction, malgré des enregistrements diffusés par la cour d’appel de Paris indiquant le contraire. À l’entendre, il n’était « pas passionné de procédure pénale », à l’inverse de Thierry Herzog, son ami avocat, et de l’ex-magistrat Gilbert Azibert.
par Michel Deléan
Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités