Lise Grammont
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

2 Éditions

Billet de blog 11 juin 2012

Lise Grammont
Abonné·e de Mediapart

Pierre, Jean, Sophie ... et les autres

Lise Grammont
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cette semaine c’est l'histoire de Pierre, Jean et Sophie. L'histoire de vies trops courtes qui, à quelques jours des épreuves du baccalauréat, ont décidé d'en finir. Alors qu'en France, un jeune de moins de 25 ans tente de mettre fin à ses jours toutes les 10 minutes, il reste si difficile de mettre des mots sur l'inacceptable suicide des jeunes.

Les spécialistes comme le neuropsychiatre Boris Cyrulnik ou le Dr Xavier Pommereau du CHU de Bordeaux notent « une évolution inquiétante »… décrivent « un phénomène », ne manquent jamais l'occasion de prendre la parole dans les congrès, publient des rapports. Mais à quel moment va-t-on atterrir sur cette terrible réalité du mal-être des jeunes ?

Un malaise qui dérange, sur lequel il est si difficile de publier dix lignes dans les colonnes d'un journal, reléguant ces actualités au rang des faits divers. Spontanément jugé «  anxiogène » dans les rédactions, parler du suicide des jeunes dérange tout le monde et abandonne les familles endeuillées à leur chagrin, impossible à mesurer et à accepter.

Guidées par cet acharnement à vouloir tout comprendre, de multiples explications aseptisées nous sont proposées. Problèmes relationnels avec l'entourage, conflits amoureux, des ados souvent en prise avec leur identité, des jeunes livrés à eux-mêmes : des explications plausibles qui rassurent et qui nous laissent l’amère impression d'avoir un peu compris !

Car c'est bien de cela dont il s'agit : écouter, repérer, entendre ces souffrances réelles et silencieuses avant le passage à l'acte. Ceux qui passent autant de temps avec les ados au cours d'une année scolaire entre  4 murs d'une classe mériteraient peut-être aujourd'hui d'être sérieusement formés pour tenter de déceler ces fragilités chez ceux qui justement, font bien souvent très peu parler d’eux au sein d'un groupe.

Ouvrir l’œil, c'est aussi mettre un terme aux réflexions humiliantes dont sont capables certains profs ou pions. Chacun retrouvera gravée au fin fond de sa mémoire une situation vécue personnellement ou par un camarade. Nos ados ne sont pas tous solides du cortex et il faut parfois des années pour s'endurcir. Pierre, Jean et Sophie n'en ont pas eu le temps. Garder le silence ne règle rien.

Monsieur Vincent Peillon, de grâce ne laissez pas cette difficulté de côté et formez nos profs à l'écoute de cette indescriptible souffrance. Repérer l'indécelable peut paraître  mission impossible. Il y a quelques mois, Jeannette Bougrab alors secrétaire d'État à la jeunesse et à la vie associative avait courageusement mis ce chantier sur la table en conseil des ministres, qui à l'approche des élections présidentielles avait spontanément trouvé le sujet peu populaire. Arrêtons de botter en touche ! Quelques-uns de ces drames pourraient être évités si nous y étions tous plus attentifs. Se projeter dans l'avenir relève aujourd'hui d'un défi pur et simple. Une équation à plusieurs inconnues qui peut paraître parfois impossible à résoudre, dans une société avec la dette et la crise en toile de fond où la culture du résultat a pris le pas. Il y a urgence à en parler et à agir, pour que l'Histoire ne se répète pas.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — L’argent libyen de Sarkozy

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
Le jour où le post-fascisme a pris le pouvoir en Italie
Le parti de Giorgia Meloni a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Le résultat de décennies de confusionnisme et de banalisation du fascisme dans lesquels se sont fourvoyés tous les mouvements politiques de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal — Europe
« La droite fasciste n’a jamais disparu de la société italienne »
L’historienne Stéfanie Prezioso explique ce qui a rendu probable l’accès d’une post-fasciste à la tête du gouvernement italien. De Berlusconi en « docteur Frankenstein » au confusionnisme propagé par le Mouvement Cinq Étoiles, en passant par le drame des gauches, elle revient sur plusieurs décennies qui ont préparé le pire.
par Fabien Escalona
Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit