Bruno Canard, épidémiologiste témoigne du sabotage de la Recherche

/ Communiqué du Criaeau.org

LBSKC-CRIAEAU R3 : http://seyam.over-blog.com/2020/03/lbskc-criaeau-bruno-canard-epidemiologiste-temoigne-du-sabotage-de-la-recherche/communique-du-criaeau.org.html

Tel que déjà publié en un des billets cette semaine, voici encore une fois le Témoignage d'un chercheur français, épidémiologiste, qui avait produit voici plus de 15 ans contre cette épidémiologie connue.

Voici comment donc, au niveau de la recherche internationale, on comprendra l'inanité de ce capitalisme génocidaire-écocidaire, qui contre la Science, la Santé publique, la Recherche universitaire, contre tous les Savoirs doctoraux, en Droit, Sciences, Social, Education, Energie et jusques aux Docteurs en Arts et Psychanalyse, a cru pouvoir détruire au nom des DRH et financiers traders, tout rapport à la Connaissance Humaine.

Ces tentatives de négations absolues de tout, sont des pathologies connues depuis, par exemple, les négationnistes des chambres à gaz et ou les négationnistes de l'Histoire du génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda : ces négationnistes sont des malades qui n'ont cessé de propagander cette IDEOLOGIE NEGATIONNISTE qui est une PATHOLOGIE de destruction des DRoits et Savoirs constitués : leur destructivité, depuis une douzaine d'années est donc visible et démontrée jusque l'ECOCIDE, quand donc, leurs pathologies se sont stratifiées en une réelle pandémie négationniste, en une réelle pathologie.

Là, dans la caricature de lâches et de corrompus, après avoir cru détruire les maternités, les hopitaux, les services publics, les Universités, la Recherche, les Témoignages, les publications de Chercheurs , en médecine comme en droit, en arts comme philosophie, en psychanalyse comme en droit social, ces drh traders fous, malades d'avarice et de destruction se retrouvent atteints de plein fouet par ces pathologies négationnistes dont la stratification ne fait qu'encore révéler leur inconséquence et abjection : ceux -ci en appellent à ceux-là même qu'ils ont insultés, bannis, exclus, moqués, trahis, mis au chomage, privés de budgets, d'emplois, de recherches, pour croire donc qu'en un retournement de naifs, et sans aucune considération pour les temps et budgets de recherche, dignité, déontologie et actualisation des structures, les Docteurs vont venir voler à leurs secours, pour rien, et bien obéissants : cette inconséquence et incompétence totale, d'une antisocialité criminogène à l'orgeuil infini de bêtes brutes décérébrées destructrices, est le REEL de ces pourceaux aux costards de gros beauf de droite, religieux et militaristes corrompus aux lobbys et multinationales, qui n'ont cessé de se moquer des " riens ", des Droits Humains et Sociaux , des Docteurs en Services publics, Universités et Recherche Internationale , et qui, devant la MORT, tel des lâches et battus corrompus, sans plus aucune dignité humaine, voudraient que ceux qu'ils ont cru assassiner , courrent les sauver.

Les déclarations du psychopathe ayant volé et pillé la France, détruit tous les services publics et les droits sociaux et humains, insulté les gens et les chercheurs, artistes , les docteurs et personnels de santé, les juristes comme les avoctas, les chomeurs comme les ouvriers, les femmes comme les jeunes , les vieux retraités comme les syndicalistes, l'Ethique comme le DROIT, les TEMOIGNAGES comme la Liberté de penser, la Liberté de critique, bref, l'Histoire de la Connaissance Humaine, est venu montré sa tronche de plouc schizophrène et soumis au pognon, indigne et malade, débile et pourri d'orgeuil et d'incompétence, dans la démonstration que les Tartuffes ne sont que des PLOUTOCRATES.

Jusque l'ultime mensonge, comme les NAZIS, d'en appeller à la solidarité nationale, et en disant que les Biens Communs doivent être exclus du marché, qu'il n'y a rien au monde de plus important que la Santé et la Solidarité : cette forme de mensonge ultime, les nazis l'avaient produit en disant que les juifs seraient déportés dans des " camps de travail" .....quand il s'agissait de camps de concentration et de camps d'extermination.

Le colloque de la HONTE au Sénat français, dans le même moment , a montré combien l'IDEOLOGIE NEGATIONNISTE, ETHNISTE ET RACISTE, n'était même pas sanctionnée au Sénat malgré l'existence des LOIS FRANCAISES sur le Dossier Rwanda " france complice de génocide " ! ! ! !!

Nous ne pouvons plus croire ces psychopathes, schizophrènes, quand encore dès le lendemain.... ils favorisent encore aussitôt les entreprises, double le CICE ! ! ! !et baissent les salaires des gens qui ne vont plus aller travailler ! ! ! ! : les MALADES sont ces DRH, des INCOMPETENTS et des ORDURES DESHUMAINES :

Nous n'avons plus rien à faire avec ces Tartuffes Ploutocrates qui en leurs mensonges ne font que nous montrer leur CRIMINALITE, DESTRUCTIVITE, INCOMPETENCE et CRIMINOGENIE. //////

Le Criaeau.org, en tant qu'Artistes-Chercheurs, diplomés et reconnus par leurs pairs, appelle donc à tout le moins à VOTER ce dimanche dans l'objectif d'EXCLURE des POSTES de RESPONSABILITE et DECISION, des Mairies aux postes de conseillers municipaux , tous les DRH incompétents et menteurs, psychopathes et criminogènes qui croiraient pouvoir se représenter sous l'étiquette LERM ou autre pseudo-neutralité. / Laurent Beaufils-Seyam pour le Criaeau.org

Luttesinvisibles

42 min · 

UN CHERCHEUR TEMOIGNE DE COMMENT A ETE SABOTEE LA RECHERCHE SUR LES CORONAVIRUS
Témoignage Recherche et Coronavirus :

Je suis Bruno Canard, directeur de recherche CNRS à Aix-Marseille. Mon équipe travaille sur les virus à ARN (acide ribonucléique), dont font partie les coronavirus. En 2002, notre jeune équipe travaillait sur la dengue, ce qui m’a valu d’être invité à une conférence internationale où il a été question des coronavirus, une grande famille de virus que je ne connaissais pas. C’est à ce moment-là, en 2003, qu’a émergé l’épidémie de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) et que l’Union européenne a lancé des grands programmes de recherche pour essayer de ne pas être pris au dépourvu en cas d’émergence. La démarche est très simple : comment anticiper le comportement d’un virus que l’on ne connaît pas ? Eh bien, simplement en étudiant l’ensemble des virus connus pour disposer de connaissances transposables aux nouveaux virus, notamment sur leur mode de réplication. Cette recherche est incertaine, les résultats non planifiables, et elle prend beaucoup de temps, d’énergie, de patience.

C’est une recherche fondamentale patiemment validée, sur des programmes de long terme, qui peuvent éventuellement avoir des débouchés thérapeutiques. Elle est aussi indépendante : c’est le meilleur vaccin contre un scandale Mediator-bis.

Dans mon équipe, nous avons participé à des réseaux collaboratifs européens, ce qui nous a conduits à trouver des résultats dès 2004. Mais, en recherche virale, en Europe comme en France, la tendance est plutôt à mettre le paquet en cas d’épidémie et, ensuite, on oublie. Dès 2006, l’intérêt des politiques pour le SARS-CoV avait disparu ; on ignorait s’il allait revenir. L’Europe s’est désengagée de ces grands projets d’anticipation au nom de la satisfaction du contribuable. Désormais, quand un virus émerge, on demande aux chercheur·ses de se mobiliser en urgence et de trouver une solution pour le lendemain.

Avec des collègues belges et hollandais·es, nous avions envoyé il y a cinq ans deux lettres d’intention à la Commission européenne pour dire qu’il fallait anticiper. Entre ces deux courriers, Zika est apparu…
La science ne marche pas dans l’urgence et la réponse immédiate.

Avec mon équipe, nous avons continué à travailler sur les coronavirus, mais avec des financements maigres et dans des conditions de travail que l’on a vu peu à peu se dégrader. Quand il m’arrivait de me plaindre, on m’a souvent rétorqué : « Oui, mais vous, les chercheur·ses, ce que vous faites est utile pour la société… Et vous êtes passionnés ».

Et j’ai pensé à tous les dossiers que j’ai évalués.
J’ai pensé à tous les papiers que j’ai revus pour publication.
J’ai pensé au rapport annuel, au rapport à 2 ans, et au rapport à 4 ans.
Je me suis demandé si quelqu’un lisait mes rapports, et si cette même personne lisait aussi mes publications.
J’ai pensé aux deux congés maternité et aux deux congés maladie non remplacés dans notre équipe de 22 personnes.
J’ai pensé aux pots de départs, pour retraite ou promotion ailleurs, et aux postes perdus qui n’avaient pas été remplacés.
J’ai pensé aux 11 ans de CDD de Sophia, ingénieure de recherche, qui ne pouvait pas louer un appart sans CDI, ni faire un emprunt à la banque.
J’ai pensé au courage de Pedro, qui a démissionné de son poste CR1 au CNRS pour aller faire de l’agriculture bio.
J’ai pensé aux dizaines de milliers d’euros que j’ai avancé de ma poche pour m’inscrire à des congrès internationaux très coûteux.
Je me suis souvenu d’avoir mangé une pomme et un sandwich en dehors du congrès pendant que nos collègues de l’industrie pharmaceutique allaient au banquet.

J’ai pensé au Crédit Impôt Recherche, passé de 1.5 milliards à 6 milliards annuels (soit deux fois le budget du CNRS) sous la présidence Sarkozy.
J’ai pensé au Président Hollande, puis au Président Macron qui ont continué sciemment ce hold-up qui fait que je passe mon temps à écrire des projets ANR.
J’ai pensé à tou·tes mes collègues à qui l’ont fait gérer la pénurie issue du hold-up. J’ai pensé à tous les projets ANR que j’ai écrits, et qui n’ont pas été sélectionnés.
J’ai pensé à ce projet ANR Franco-Allemande, qui n’a eu aucune critique négative, mais dont l’évaluation a tellement duré qu’on m’a dit de la re-déposer telle quelle un an après, et qu’on m’a finalement refusé faute de crédits.
J’ai pensé à l’appel Flash de l’ANR sur le coronavirus, qui vient juste d’être publié.
J’ai pensé que je pourrais arrêter d’écrire des projets ANR.
Mais j’ai pensé ensuite aux précaires qui travaillent sur ces projets dans notre équipe.
J’ai pensé que dans tout ça, je n’avais plus le temps de faire de la recherche comme je le souhaitais, ce pour quoi j’avais signé.
J’ai pensé que nous avions momentanément perdu la partie.

Je me suis demandé si tout cela était vraiment utile pour la société, et si j’étais toujours passionné par ce métier ?

Je me suis souvent demandé si j’allais changer pour un boulot inintéressant, nuisible pour la société et pour lequel on me paierait cher ?

Non, en fait.

J’espère par ma voix avoir fait entendre la colère légitime très présente dans le milieu universitaire et de la recherche publique en général.

Arié Alimi

 

@AA_Avocats

 

Que les choses soient claires. Toute personne qui entrave le droit de retrait, employeur, décideur, politique commet une infraction pénale de mise en danger de la vie d'autrui et pourra être poursuivi à la fin de cette épidémie... #droitderetrait #confinement

Citer le Tweet

 

Arié Alimi

 

@AA_Avocats

· 19 min

Tout salarié ou fonctionnaire dispose d'un droit de retrait lorsque la situation de travail présente un danger grave et imminent. Si aucune mesure de sécurisation du travail ( masques...), aucune retenue sur salaire ou sanction possible. #droitderetrait #confinement https://twitter.com/22dede22/status/1238789531740053506

LBSKC-CRIAEAU R3 :

 

Ligue des droits de l'Homme

31 min · 

 

#DroitdAsile | Plusieurs organisations, dont l'association européenne pour la défense des droits de l'Homme #AEDH déposerons plainte contre la #Grèce et l’#UE pour les violations des droits des personnes migrantes et réfugiées fuyant la Turquie.

Une coalition contre les violences aux frontières

Une coalition contre les violences aux frontières

Nous déposerons plainte contre la Grèce et l'UE pour les violations des droits des personnes migrantes et réfugiées fuyant la Turquie Ces derniers jours, les violations des droits des migrant·...

http://www.migreurop.org/article2960.html

Info'Com-CGT

Info'Com-CGT

ENSEMBLE IMPOSONS DES MESURES SOLIDAIRES DE PROTECTION COLLECTIVE

https://www.facebook.com/infocomcgt/photos/a.457316404419331/1637562723061354/?type=3&theater

Les Lumières du Rwanda ....

" Les Lumières du Rwanda " , le prochain livre et publication de Laurent Beaufils : Ici, en " avant-première " , un texte introductif : Cliquez s'il vous plaît sur : Esquisse pour Les Lumières ...

http://criaeau.org/les-lumieres-du-rwanda/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.