LAURENT BILLARD
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 sept. 2021

KABOUL

Kaboul. Tombeau de l’occident? Après Calais, tombeau de l’Europe , après Lesbos,  après le lâche abandon des combattants kurdes en Syrie, le chaos de l’évacuation de Kaboul montre une nouvelle fois la faillite et l’incompétence « occidentale », entendons par ce mot, Amérique et Europe réunis.

LAURENT BILLARD
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Kaboul. Aout 2021. 

Tombeau de l’occident? Après Calais, tombeau de l’Europe ( vous pouvez toujours voir ici   le beau film de Yolande Moreau « Nulle part en france ») , après Lesbos,  après le lâche abandon des combattants kurdes en Syrie, le chaos de l’évacuation de Kaboul montre une nouvelle fois la faillite et l’incompétence « occidentale », entendons par ce mot, Amérique et Europe réunis. 

https://www.franceculture.fr/emissions/le-temps-du-debat/le-temps-du-debat-emission-du-mardi-17-aout-2021

C’est l’échec  d’une vieille idée coloniale, celle qui pense  que l’on peut apporter le « progrès »,  une pseudo démocratie chez les « barbares »,  une idée que par la force, par l’armée on peut imposer des solutions . C’est un lamentable  échec  sur 10 ans, sur 20 ans car nous n’avons rien su construire là-bas , pas su installer des responsables fiables, mais plutôt un système de corruption avec des hommes de paille qui se sont enfuis le moment venu. L’ incroyable manque d’anticipation, le manque de préparation d’un pont aérien  : Il y avait tant d’autres scénarios possibles pour prévenir et évacuer les populations à risque. 

On trouve là une nouvelle fois toute la chaîne d’incompétences, d’arrogance, de mépris dont fait preuve l’Occident dans tellement de secteurs. Attitude O combien meurtrière. 

Rajouter à cela le rôle prépondérant de l’Amérique  qui de manière unilatérale lance des opérations militaires en Irak, en Afghanistan et qui aussi vite s’en retire faisant peser à l’Europe les conséquences migratoires de leur politique militaire qui n’a aucun sens. A réécouter le discours de Monsieur de Villepin à la tribune de l’ONU…https://www.arte.tv/fr/videos/074567-011-A/les-grands-discours-dominique-de-villepin/ 

 Et la gueule de Colin Powell qui a très bien compris dans quelle impasse pour son pays mais surtout pour le reste du monde l’Amérique est en train de se lancer.  La plus grosse fake news de l’Histoire.     

L’Afghanistan nouveau tombeau d’un rêve du règne occidental, nouveau cimetière des droits de l’homme…

L’émission de France Culture se termine sur cette question fondamentale qui devrait habiter un plus grand nombre à mon avis en ces temps obscurs,:  où sont passés les valeurs de la république ? Et surtout quelles sont-elles ? 

Dans tous les cas il nous manque une voix, un porte parole, quelqu’un qui incarne une pensée,, un contre champ, un contre chant, qui rétablisse un peu l’équilibre face au chaos du monde.  Où sont passés les Victor Hugo,  les  Louise Michel ( https://www.franceculture.fr/emissions/louise-michel-grandes-traversees)  les Jean Jaurès,  les Malraux, les  intellectuels , les philosophes qui à  leur époque ont su rassembler autour de leur nom et de leurs idées? Dissous. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Lidl : les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
Conditions de travail : la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Politique
Zemmour : quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)

La sélection du Club

Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie