Sometimes It Snows In April

Prince a été l'artiste que j'ai le plus écouté quand j'étais jeune. À partir de Around the World In A Day paru en 1985. J'avais alors 15 ans. C'était aussi l'arrivée du CD et le double album Sign O' The Times est un des tout premiers CD que j'ai acheté. J'ai du l'écouter des centaines de fois.

Prince a été l'artiste que j'ai le plus écouté quand j'étais jeune. À partir de Around the World In A Day paru en 1985. J'avais alors 15 ans. C'était aussi l'arrivée du CD et le double album Sign O' The Times est un des tout premiers CD que j'ai acheté. J'ai du l'écouter des centaines de fois. Après ce fut Parade que j'ai écouté en boucle pendant des mois également, avec notamment les arrangements somptueux de Clare Fischer.

C'était le temps des premiers émois amoureux, et Prince en fut un. Je veux dire que ça musique a fait l'effet sur moi d'un amour d'adolescent. Elle m'a escorté pendant toute la puberté et sa sensualité s'est confondue avec la découverte de la sexualité, et l'émancipation qui l'accompagne.

Je l'ai écouté bien plus que celle de Michael Jackson par exemple. Je ne dis pas ça pour faire une hiérarchie. C'est simplement qu'elle m'a beaucoup plus touché. Il y avait dans ces mélodies, ces harmonies complexes et déconcertantes, ces arrangements baroques, une folie et une imagination qui m'ont tout de suite emballé. Aucun autre artiste - hors jazz - a autant compté pour moi pendant toutes ces années, à part peut-être Stevie Wonder. Je les mets au même niveau tous les deux. Je n'ai jamais ressenti ça depuis. Avec aucun autre chanteur.

Je me souviens d'un concert à Bercy en 1990 où il est arrivé sur scène sur un trapèze qui a survolé toute la foule. Surtout, je me souviens des deux heures et demie de musique, de chants, de guitare, de piano, de danse. À chaque instant, j'étais ébloui par son génie. Après ce concert, il est allé donné un after-show au Rex Club où ils ont joué avec ses musiciens jusqu'à 5h du mat, mais impossible de rentrer.

Cette vidéo que j'ai réalisée en vitesse est un humble hommage à l'immense Prince qui nous a quitté aujourd'hui. Sometimes It Snows In April est le morceau qui clôt l'album Parade (que ceux qui ne le connaissent se le procure tout de suite). Si j'avais pu trouver l'original sur YouTube, je l'aurais posté, mais Prince était un petit malin.

(...) Sometimes it snows in April
Sometimes I feel so bad, so bad
Sometimes I wish that life was never ending,
But all good things, they say, never last

All good things that say, never last
And love, it isn't love until it's past

© Laurent Coq

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.