Migrant ou réfugié ? Comment peut-on être Syrien en Europe ? (1/3)

À l’heure où l’Europe se replie, où les oubliés du libéralisme en appellent aux partis d’extrême droite par dépit et rejet des personnalités politiques traditionnelles, nous avons voulu donner la parole aux réfugiés dont on parle tant, mais qui s’expriment si peu…

syrie-entretien-mediapart
Le thème des migrants s’inscrit désormais au plus profond des élections, des discours politiques à l’image de ceux du Front national, mais aussi de Laurent Wauquiez qui surenchérit, de Philippe de Villiers invoquant la nécessité de renouer avec la « leçon de Clovis », autant de propos censés désigner un éternel bouc émissaire au lieu de pointer les vrais responsables des problèmes sociaux rencontrés en Europe. Nos démagogues ne dénoncent pas l’inadéquation des politiques économiques menées depuis des décennies par les partis de droite comme de gauche, et préfèrent offrir en pâture le « migrant » comme le coupable censé être à l’origine de tous les maux de notre société et de ceux qui adviendront. Les mots ont leur importance et l’utilisation du terme migrant et non de réfugié dans la langue politico-médiatique, cherche à faire passer l’idée que ces étrangers traverseraient l’Europe dans le but de s’y installer et profiter des richesses occidentales alors qu’un réfugié cherche un refuge avec l’espoir de rentrer un jour dans son pays d’origine.

Nous avons donc voulu savoir ce que les réfugiés et non les migrants vivaient : qu’ont-ils abandonné d’eux-mêmes en quittant leur pays ? Quelles difficultés d’intégration rencontrent-ils en Europe ? Ont-ils encore l’espoir de retourner un jour dans leur pays ? Autant de questions que nous avons voulu poser à des réfugiés syriens qui vivent au quotidien la perte de leur identité, la difficulté d’intégration, l’éloignement et la peur de ne jamais revoir leurs proches.

Pour ce premier tour d’horizon, nous avons rencontré Maher, philosophe, professeur d’arabe et réfugié politique syrien vivant à Bordeaux.

Migrant ou réfugié ? Comment peut-on être Syrien en Europe ? (1/3) © Laurent Monserrat

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.