Clara s’en va mourir, un film déchirant d’humanité

Loin des poncifs où le héros met en scène sa rédemption au travers de son départ, le film de Virginie Wagon, diffusé sur Arte, soulève avec brio le droit à mourir dignement.

clara-s-en-va-mourir-jeanne-balibar clara-s-en-va-mourir-jeanne-balibar
Clara compose le monde à la manière d’une pièce de théâtre, mais le jour où on lui annonce que son cancer est incurable, la force du réel s’impose à elle dans une humanité déchirante. Loin des poncifs où le héros met en scène sa rédemption au travers de son départ, le film de Virginie Wagon, diffusé sur Arte, soulève avec brio le droit à mourir dignement. La diva jouée magnifiquement par Jeanne Balibar, demeure avec ses caprices, sa jalousie, sa petitesse égocentrique et redevient fragile uniquement face à cet enfant qu’elle élève seule, dans sa solitude de star adulée.

Clara ne veut pas subir la mort, pas comme ce père cité à tort et à travers par la famille pour avoir accepté les pires souffrances avant de disparaître. Les personnages qui gravitent autour de Clara sont riches de sens, évoluant dans le sillon d’une héroïne aux prises avec ses dernières semaines de vie. La mère, jouée avec génie par Édith Scob, affiche dans son refus du suicide de sa fille, la surdité morale de la société. Cette société qui méprise la douleur du malade au nom d’une persistance judéo-chrétienne de la notion de vie. La mère finit par se rapprocher de sa fille, à l’instar de Clara dont le lien avec son fils se fixe dans l’écho final de sa voix. Le personnage du fils pousse le film vers une déchirure forte, mais aussi vers l’expression de la puissance de l’amour maternel qui paraît dépasser la mort dans ce qu’elle a finalement de plus simple, d’infiniment humain, quand on ne la sacralise pas.

Laurent Monserrat (article publié le 20 août 2015)

Film de Virginie Wagon (France, 2011)
Scénario : Virginie Wagon, Image : Philippe Lardon, Montage : Sylvie Lager, Musique : André Rigaud, Coproduction : ARTE France, B.F.C. Productions, TV5 Monde

Avec : Jeanne Balibar (Clara), Alex Tacchino (Vadim), Caroline Torlois (Elena), Magne-Håvard Brekke (Yougoff), Edith Scob (Claras Mutter), Marc Bodnar (Yann)

Prix du meilleur scénario, Festival de Luchon 2012
Prix nouveau talent télévision SA CD 2012
Prix Europa 2012

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.