laurent-monserrat
Photographe et enseignant
Abonné·e de Mediapart

30 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 mai 2018

Männin un film de Mika’ela Fisher

La femme ne serait-elle qu’une part de l’homme, ainsi s’interroge Mika’ela Fisher dans son court-métrage ?

laurent-monserrat
Photographe et enseignant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Artiste protéiforme, capable de constituer avec ses mains des robes de haute couture, faites avec les plus belles étoffes, Mika’ela Fisher est aussi réalisatrice, mannequin et productrice. Son film, Männin, est une variation autour de la faute originelle, composée dans un univers flou et paradisiaque où les corps se mélangent tout autour d’un arbre à la musculature généreuse. D’abord séductrice avec son rouge à lèvres, cette femme qui ne serait finalement qu’un morceau de cette côte d’Adam devient tour à tour provocante et douée d’une sagesse réflexive. Le mélange des langues, le film passant de l’allemand au français, fait converger l’ensemble vers une allégorie universelle autour de la place de la femme dans la société occidentale. 

En effet, la côte d’Adam n’est pas la matière originelle, nous dit l’artiste, mais bien la confusion des genres où l’homme et la femme se confondent, différenciés dans leur apparence pour mieux s’associer dans leur quête d’une vie heureuse. Mika’ela Fisher compose les deux rôles, jouant sur ce lien de gémellité pour donner à l’homme un visage aux traits souvent féminins. Dès lors, la tentation de dévorer le fruit défendu se fixe dans une réciprocité de fait, dans une tentation commune d’abandonner ce paradis, espace où la désobéissance aux commandements devient un moyen de survie à une forme d’oppression manichéenne.   

Männin s’impose aussi dans ses paradoxes. Filmées en plan rapproché, les images se déclinent dans un horizon visuel flouté, comme si le monde était bouché dans ses aspirations au changement, comme si le monde déclinait sans cesse les mêmes récits pour instituer un rapport de domination sur la femme. Même la musculature de l’arbre autour duquel les personnages gravitent, renvoie à la symbolique de la virilité, au noeud psychologique et névrotique de la culture judéo-chrétienne. Même si la conclusion est offerte à Ève, on sent peu d’espoir dans cette unicité des âmes, comme si elles étaient vouées à la dissemblance. 

Réflexion sur la condition féminine, Männin surprend tout autant par la musique qui fait corps avec l’image, s’incarne sous l’archet magistral de Birgit Yew. Les variations imposent une certaine mélancolie qui tranche avec le film aux couleurs volontairement exagérées, à la blancheur lactescente, pour permettre au hors-champ de fixer l’image de la réunion harmonieuse des corps dans la conscience du spectateur.  

Official Trailer - Männin A film written and directed by Mika'Ela Fisher © Mika'Ela Fisher

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT