Pourquoi "terroriste musulman" mais "fondamentaliste chretien"?

Depuis des annees, on nous conditionne avec un vocabulaire choisi.

Depuis des annees, on nous conditionne avec un vocabulaire choisi.

 

tous les "combattants" musulmans sont des "terroristes fanatiques"

tous les "combattants" chretiens sont des "extremistes ou fondamentalistes"

 

 

La guerre est aussi, et peut etre d abord, celle des mots.

 

 

Quand des milices chretiennes nigerianes se lancent dans des pogroms anti musulmans, il s agit d affrontements religieux mais quand des milices de "talibans nigerians" organisent les memes massacres, il s agit de... massacres.

Quand un Norvegien blond aux yeux bleus massacre une centaine de personnes, il s agit d un fondamentaliste mais quand un Tchetchene basane tue quelques soldats Russes, il s agit d un terroriste.

Quand un Dupond Lajoie tue des immigres dans des foyers en France, il s agit du geste d un desequilibre extremiste (jamais retrouve...).

Quand deux avions se crashent sur des tours, il s agit de l oeuvre de terroristes mais quand des drones frappent quotidiennement l AfPak, il s agit du job de GI.

Etc...

 

Ce controle du vocabulaire a un objectif pavlovien:

"on" bombarde chez les "terroristes" et nous nous disons "bien fait, bande de fils de putes!"

"ils" font sauter une bombe chez "nous", "on" nous propose plus de flics et moins de liberte et nous nous disons "il faut en passer par la"

 

Le point commun de tous ces "combattants" est leur lutte contre le plus grand projet humain: l Humanisme et ses bienfaits que sont la laicite, l ouverture, l echange, le brassage, la cooperation...

 

Alors autant les qualifier tous de terroristes et les traiter comme tels...

 

ps:

Quel politique francais de droite, dans la veine du "chretien" norvegien, disait, il y a peu, que l on ne sentait plus chez soi en France?

Quel politique francais de droite, dans la veine du "chretien" norvegien, disait, il y a peu, que quand il y en a un, ca va mais c est quand il y en a beaucoup que ca pose des problemes?

Quel politique francais de droite, dans la veine du "chretien" norvegien, disait, il y a peu, que l on avait le droit de ne pas vouloir employer un Noir ou un Arabe?

 

La guerre des mots, vous dis-je...

 

Ne nous laissons pas pieger par cette Droite adepte de la Guerre des Civilisations, du flicage generalise et du repli sur "soi".

Si la Gauche Republicaine doit parler haut et fort sur ces sujets, une Droite liberale (pas qu au sens economique et financier...) doit aussi se faire entendre. Le Pacte Republicain pourrait se faire sur cette base...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.