laurentdhomme
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 juin 2020

laurentdhomme
Abonné·e de Mediapart

Castaner,,,,Qui aime bien, châtie bien

Incroyable! Castaner donne des gages à l'extrême gauche française en tançant la police et la gendarmerie... Qui pour ramener à Macron et à son gouvernement une boussole politique?

laurentdhomme
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce qui est étonnant,  choquant et pour le moins atterrant, chez le locataire de la place Beauvau, c'est sa propension qui force le naturel à inverser la valeur des choses.

Dans le monde de Castaner, les voyous multirécidivistes sont les dignes enfants de la République et les représentants des forces de l'ordre, une bande infâme de nazillons dont la seule félicité professionnelle est d'appréhender sans raison valable, les musulmans,  les noirs, les enfants d'immigrés pour mieux les asphyxier.

Ce commentaire sur la prestation de Castaner vous semble hors de propos et exagéré, soit...

Mais que dire de l'intervention télévisée du ministre de l'intérieur qui,sans la moindre précaution oratoire, a admonesté les forces de l'ordre de la République, leur rappelant au passage qu'elles ne sauraient s'affranchir du respect de la loi. Excusez-le du peu!

Un petit rappel déontologique plus loin et les français placés devant leur poste de télévision , n'avaient plus aucun doute sur le fait que les policiers d'aujourd'hui étaient les fiers rejetons des affidés de la rue Lauriston.

Se peut-il que le Président de la République et son gouvernement aient si peu de sens politique qu'ils imaginent pouvoir s'attirer les faveurs des votes en alignant ses positions sur les vieilles lubies extrême-gauchistes?

Cherchent-ils à poser les premières bases d'un large rassemblement hétéroclite en vue de contrer la probable arrivée en tête du Rassemblement National, aux prochaines élections présidentielles. 

Tout cela prêterait à rire, si ça ne se faisait pas au détriment d'hommes et de femmes qui, pour l'écrasante majorité d'entre-eux, accomplissent leur tâche avec courage et probité. Ce alors que le le rejet viscéral du flic, rend l'exercice de leur métier de plus en plus périlleux et décourageant. 

Alors certes, il existe des brebis galeuses comme dans toutes les corporations et ces dernières doivent être chassées des rangs de la police et condamnées.  

Mais c'est une indignité et une trahison morale, de voir un ministre de l'intérieur, jeter l'opprobre sur toute une profession comme cela fut perpétré hier.

Les forces de l'ordre sont le seul garant de la tranquillité du citoyen, de son droit au respect de la personne et de la propriété. 

En méprisant la police et la gendarmerie,   c'est aux droits fondamentaux des plus humbles, à nos droits,  que le Président et son gouvernement s'attaquent sans vergogne. 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’encombrant compagnon de la ministre Pannier-Runacher
Des membres du ministère d’Agnès Pannier-Runacher sont à bout : son compagnon, Nicolas Bays, sans titre ni fonction, ne cesse d’intervenir pour donner des ordres ou mettre la pression. En outre, plusieurs collaborateurs ont confié à Mediapart avoir été victimes de gestes déplacés de sa part il y a plusieurs années à l’Assemblée nationale. Ce que l’intéressé conteste.
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal — Justice
Les liaisons dangereuses de Rachida Dati avec les barbouzes du PSG
Enquête illicite dans l’affaire Renault-Nissan, intervention auprès d’un préfet, renvois d’ascenseur : la justice s’intéresse aux relations entre l’ancienne garde des Sceaux et un lobbyiste mis en examen dans l’affaire qui secoue le club de foot.
par Yann Philippin et Matthieu Suc
Journal — Libertés publiques
Après la Grèce, Intellexa installe son logiciel espion en Afrique
Le matériel d’Intellexa fait scandale à Athènes, où il aurait visé les téléphones de personnalités, au bénéfice du gouvernement. Mais la société aurait aussi fourni du matériel à une milice soudanaise, révèle une enquête de Lighthouse Reports, « Haaretz » et Inside Story.
par Crofton Black et Tomas Statius (Lighthouse Reports)
Journal
Harcèlement, violences, faux en écriture publique : des policiers brisent « l’omerta » 
Dans un livre à paraître jeudi 1er décembre, six fonctionnaires de police sortent de l’anonymat pour dénoncer, à visage découvert, les infractions dont ils ont été témoins et victimes de la part de leurs collègues. Une lourde charge contre « un système policier à l’agonie ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Canicule : transformer nos modes d’élevage pour un plus grand respect des animaux
L’association Welfarm a mené cet été la campagne « Chaud Dedans ! » pour alerter sur les risques que font peser les vagues de chaleur sur la santé et le bien-être des animaux d’élevage. Après des enquêtes sur le terrain, des échanges avec les professionnels de l’élevage, des discussions avec le gouvernement, des députés et des eurodéputés, Welfarm tire le bilan de cet été caniculaire.
par Welfarm
Billet de blog
Abattage des animaux à la ferme. Nous demandons un réel soutien de l’Etat
Solidarité avec Quand l’Abattoir Vient A la Ferme : Depuis 2019, la loi autorise les éleveurs, à titre expérimental, à abattre leurs animaux à la ferme. Ils n’ont toutefois bénéficié d’aucuns moyens dédiés et doivent tout à la fois assurer les études technique, financière, économique, sanitaire. Respecter les animaux de ferme est une exigence collective. Nous demandons un réel soutien de l’État.
par Gaignard Lise
Billet de blog
Le cochon n'est pas un animal
Pour nos parlementaires, un cochon séquestré sur caillebotis dans un hangar n'est pas un animal digne d'être protégé. C'est pourquoi ils proposent une loi contre la maltraitance animale qui oublie la grande majorité des animaux (sur)vivant sur notre territoire dans des conditions indignes. Ces élus, issus des plus beaux élevages politiciens, auraient-ils peur de tomber dans l'« agribashing » ?
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Noémie Calais, éleveuse : ne pas trahir l’animal
Noémie Calais et Clément Osé publient « Plutôt nourrir » qui aborde sans tabou et avec clarté tous les aspects de l’élevage paysan, y compris la bientraitance et la mort de l’animal. Entretien exclusif avec Noémie.
par YVES FAUCOUP