Castaner,,,,Qui aime bien, châtie bien

Incroyable! Castaner donne des gages à l'extrême gauche française en tançant la police et la gendarmerie... Qui pour ramener à Macron et à son gouvernement une boussole politique?

Ce qui est étonnant,  choquant et pour le moins atterrant, chez le locataire de la place Beauvau, c'est sa propension qui force le naturel à inverser la valeur des choses.

Dans le monde de Castaner, les voyous multirécidivistes sont les dignes enfants de la République et les représentants des forces de l'ordre, une bande infâme de nazillons dont la seule félicité professionnelle est d'appréhender sans raison valable, les musulmans,  les noirs, les enfants d'immigrés pour mieux les asphyxier.

Ce commentaire sur la prestation de Castaner vous semble hors de propos et exagéré, soit...

Mais que dire de l'intervention télévisée du ministre de l'intérieur qui,sans la moindre précaution oratoire, a admonesté les forces de l'ordre de la République, leur rappelant au passage qu'elles ne sauraient s'affranchir du respect de la loi. Excusez-le du peu!

Un petit rappel déontologique plus loin et les français placés devant leur poste de télévision , n'avaient plus aucun doute sur le fait que les policiers d'aujourd'hui étaient les fiers rejetons des affidés de la rue Lauriston.

Se peut-il que le Président de la République et son gouvernement aient si peu de sens politique qu'ils imaginent pouvoir s'attirer les faveurs des votes en alignant ses positions sur les vieilles lubies extrême-gauchistes?

Cherchent-ils à poser les premières bases d'un large rassemblement hétéroclite en vue de contrer la probable arrivée en tête du Rassemblement National, aux prochaines élections présidentielles. 

Tout cela prêterait à rire, si ça ne se faisait pas au détriment d'hommes et de femmes qui, pour l'écrasante majorité d'entre-eux, accomplissent leur tâche avec courage et probité. Ce alors que le le rejet viscéral du flic, rend l'exercice de leur métier de plus en plus périlleux et décourageant. 

Alors certes, il existe des brebis galeuses comme dans toutes les corporations et ces dernières doivent être chassées des rangs de la police et condamnées.  

Mais c'est une indignité et une trahison morale, de voir un ministre de l'intérieur, jeter l'opprobre sur toute une profession comme cela fut perpétré hier.

Les forces de l'ordre sont le seul garant de la tranquillité du citoyen, de son droit au respect de la personne et de la propriété. 

En méprisant la police et la gendarmerie,   c'est aux droits fondamentaux des plus humbles, à nos droits,  que le Président et son gouvernement s'attaquent sans vergogne. 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.