Contre le vote FN, pour le respect des victimes du terrorisme !

Parmi les raisons de ne pas voter FN ou ex-UMP le LR : la récupération électoraliste de la colère des gens et l'amalgame établie volontairement entre les actes terroristes et les musulmans. La haine comme fond de commerce. Refuser de les suivre sur le terrain de la haine par un vote responsable est un acte de résistance aux terroristes.

Contre le vote FN, pour le respect des victimes du terrorisme !

Nous voici à la veille du premier tour des Élections Régionales qui se tiendra le 6 décembre.

Les enjeux sont considérables à plus d'un titre. En premier lieu il nous faut élire des élus responsables à la tête des Régions pour conduire des politiques publiques à la hauteur de nos aspirations.

De ce point de vue les listes présentées par le "Front de Gauche" apparaissent les plus crédibles. Désindustrialisation, mondialisation, chômage, productivisme agricole outrancier, sont les lots que nous réservent les dirigeants politiques actuels. Une autre politique est possible dans l'intérêt des salariés, du monde rural, des femmes et des jeunes. L'humain d'abord !

La période est particulièrement difficile. Nous sommes toutes et tous encore sous le coup de l'émotion des attentats du 13 novembre et notre colère est grande face aux drames que nos compatriotes viennent de subir à Saint-Denis (ma ville) et Paris, attaquées par une bande de tueurs au nom d'une pseudo idéologie.

Contre la barbarie toute la population a réagit avec une très grande dignité. Nul esprit de vengeance, nulle haine exprimée. La réaction des familles de victimes et de leurs proches nous surprend par l'humanité qui se dégage de leurs paroles.

Malgré la douleur immense qui les envahies ils nous disent " rejetez les amalgames". Ils méritent notre respect, notre compassion, ils sont exemplaires.

Ces crimes profiteront à qui aux Élections Régionales ?

Soyons clair, les actes de terrorismes perpétrés vendredi 13 novembre stigmatisent une fois de plus les quatre millions de français et d'immigrés de confession musulmane. Les terroristes ne s'en cachent pas, c'est un de leurs objectifs et malheureusement trop de nos compatriotes sont sous cette influence.

Sans perdre un seul instant les ultra réactionnaires et l'extrême-droite ont ressorti leur arsenal de vociférations, de mensonges, de haine, pour profiter au plus vite des crimes perpétrés par les terroristes. Ils veulent entraîner dans une spirale de haine les moins éclairés, des gens excédés par l'insécurité et les actes de violences, par les terroristes.

Leur intention est d'engranger le maximum de voix lors du premier tour des Élections Régionales du 6 décembre 2015.

D'autres sont tombés dans le piège des terroristes, avec les mêmes conséquences, instaurant tantôt, un état d'urgence prolongé de trois mois accepté par tous les parlementaires exceptés trois socialistes et trois écologistes, instaurant tantôt des mesures sécuritaires qui déjà frappent les démocrates, les empêchant de manifester une opinion, un mécontentement. Il s'agit du chef de l'Etat et de son gouvernement.

Ne pas tomber dans le piège de l'amalgame

Les terroristes de Daesh ou d’Al-Qaïda veulent exterminer les "mécréants", à commencer par les populations arabes et musulmanes qui ne cèdent pas à leurs exigences idéologiques et meurtrières. Déjà, des centaines de milliers de victimes de leur folie meurtrière sont à dénombrer dans les pays arabes et de confession musulmane, le Mali et la Tunisie viennent encore une fois d'être frappés.

La communauté musulmane de France ne porte aucune sorte de responsabilité dans les atrocités commises sur notre territoire depuis janvier 2015.

Les amalgames honteux distillés par une partie de l'ex-UMP chez les "LR" et le F.N. depuis des années, accusant les immigrés, les arabes, les étrangers d'être responsables du chômage, de l'insécurité, etc. servent une entreprise de récupération honteuse.

L'un comme l'autre veulent bénéficier électoralement de l'impact des actes terroristes commis en France, ne vous y trompez pas !

Dans ces circonstances, l'honneur de l'électorat national sera d'aller voter massivement pour dire que nous soutenons et défendons becs et ongles notre Démocratie et son triptyque, "liberté, égalité, fraternité", ainsi que le grand principe qui soude notre Nation, la Laïcité.

Il faut qu'à cette occasion l'électorat qui s'est laissé entraîné depuis des années par le F.N. se ressaisisse. Les solutions pour vivre mieux en France, économiquement, socialement et lutter contre le terrorisme ne se trouvent pas entre les mains des élus du FN. Ces gens-là sont juste bon à mettre de l'huile sur le feu pour alimenter le pogrom allumé par les terroristes.

Refuser de les suivre sur le terrain de la haine par un vote responsable est un acte de résistance aux terroristes.

La situation présente oblige à rester lucide, à faire face avec honneur et dignité aux enjeux qui nous attendent. Je considère que le vote FN dans cette période alimente un recule de civilisation, car en croyant châtier de pseudos coupables avec le bulletin de vote cet électorat s'inflige la pire des sanctions : l'indignité, au même titre que ceux qui tondaient les femmes à la libération de Paris pour soulager leur conscience de leur propre lâcheté.

Au contraire, les familles et proches des victimes sont aux antipodes de tout cela. Ils écartent tout amalgame avec nos compatriotes musulmans et les étrangers qui vivent en paix à nos côtés depuis des décennies.

Prenons exemple sur eux, restons digne !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.